pisteurs

Les pisteurs souvent premières victimes

Dimanche dernier, deux pisteurs de Morillon (Grand Massif – Haute-Savoie) ont été tués par les explosifs qu’ils manipulaient. Ils utilisaient ces matériels dans le cadre du PIDA de la station : le Plan d’Intervention et de Déclenchement d’Avalanches.

Une formation spécialisée

Les pisteurs habilités à utiliser des explosifs sont spécialement formés. Ils disposent d’un diplôme de « Certificat de Préposé au Tir » qui est généralement assorti d’options comme « Tir en montagne pour le déclenchement d’avalanches ». Ces formations sont dispensées par l’ANENA, comptez une dizaine de jours, soit plus de 60 heures de cours pour être à même de toucher à des explosifs.

Pisteur : un métier à risques

Néanmoins, la manipulation d’explosifs reste une activité dangereuse. Au-delà de cette spécialité, c’est tout le métier de pisteur qui est à risque. Sur les domaines skiables, l’indice de fréquence des accidents du travail est particulièrement élevé. En 2015, il était de 86 pour mille, contre 33 pour mille en moyenne tous métiers confondus en France. En clair : sur 1000 salariés de domaines skiables, 86 avaient été touchés par un Accident du Travail cette année-là.

Entre 1971 et 2010, quelques 36 pisteurs sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions. La majorité ensevelie et 4 victimes d’explosion accidentelle de leur charge. En 2016, un pisteur de la station de Cauterets avait été grièvement blessé suite à l’explosion prématurée de sa charge.

Lire aussi : Restez à l’abri, attention PIDA !

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *