Le Français Thomas Dutheil au sommet de l’Everest ce matin !

MISE A JOUR 23/05/19 à 14h – Thomas est arrivé au camp 4 à 15h heure locale, vers 11h15 heure française ! Un gros bout de la descente est derrière lui ! “violent blizzard frappe le camp, de nombreuses personnes encore là-haut”. Le reste de son équipe est arrivé deux heures après lui.

Thomas Dutheil est l’un des rares Français engagés cette saison en Himalaya !

Un Français sur le toit du monde !

Victoire pour le pompier de Granville. Thomas Dutheil était au sommet de l’Everest ce matin aux alentours de 10h15 heure locale, 6h30 heure française. Il est parvenu à écrire quelques lignes de textos pour donner des nouvelles avant de démarrer la descente. Et déjà, son fan-club du Cotentin manifestait sa joie « Bravo Thomas, je n’ai jamais douté de toi ! » ou « Tom tu nous fais rêver », « respect Thom ! ».

Le projet de Thomas s’accompagne d’un soutien à l’Association des Pupilles des Sapeurs Pompiers ainsi qu’à un petit village du nord du Népal. Depuis plusieurs mois, il avait redoublé d’énergie pour faire connaître son initiative et recueillir des fonds. Ses fans le savent, le défi ne sera terminé que lorsque Thomas sera de retour au camp de base. D’ici là, il doit redoubler de prudence. La quasi-totalité des accidents de cette saison ont eu lieu à la descente.

Une ascension en quelques jours seulement

Après plusieurs semaines d’acclimatation, le Français avait débuté son ascension lundi 20 mai. En quelques heures, il avait traversé la cascade de glace et dépassé le Camp 1 pour s’arrêter au Camp 2. Une grimpette réalisée principalement de nuit pour limiter les dangers du glacier. Le lendemain, il arrivait au Camp 3, à plus de 7.000m ! C’est à partir de là qu’il a commencé à utiliser de l’oxygène.

Hier, il arrivait au Camp 4, sur le Col Sud, à presque 8.000 mètres. Pas le temps de fléchir, quelques heures pour souffler. Pas question de repos, à cette altitude, les organismes n’arrivent plus à se reposer. A 21h, il a quitté sa tente pour la dernière phase de la montée. Près de 13 heures de montée pour arriver au sommet ! Un effort gigantesque à une telle altitude, même avec de l’oxygène.

Désormais c’est le début de la descente. Rejoindre le Camp 4 pour s’abriter quelques heures, se réhydrater et souffler puis il faudra rapidement perdre de l’altitude. Et quitter cette fameuse « zone de la mort » dans laquelle l’organisme se fatigue à ne rien faire. Thomas devrait arriver au camp de base avant la fin de la semaine.

Lire aussi : un pompier français s’est envolé pour l’Everest

Illustration : photo prise au sommet de l’Ama Dablam, Thomas n’a pas encore transmis de photos de ce sommet de l’Everest © Thomas Dutheil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here