Sainte-Baume

Perdu 5 jours dans le Massif de la Sainte-Baume à 70 ans !

Les collines de Provence ne sont pas seulement des paysages de cartes postales. Certaines régions sont peu accessibles et le terrain accidenté. Si les ours et les loups du Grand Nord canadien sont loin, d’autres dangers guettent le randonneur. Le danger du soleil et des déshydratations. Et un relief régulier propice à… se perdre ! C’est ce qu’a expérimenté André Tréguet, un retraité de 70 ans, parti en randonnée dans le Massif de la Sainte-Baume.

Perdu dans 45.000 hectares !

Ce havre de nature, coincé entre Var et Bouches-du-Rhône couvre quelques 45.000 hectares. Il compte plusieurs sommets au-delà de 1.000 mètres d’altitude. Il forme une grande partie du Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume, créé en 2017. Certaines zones ne sont franchissables que par des grimpeurs aguerris. On trouve quelques voies d’escalade qui attirent de nombreux passionnés. Plusieurs sentiers de Grande Randonnée (GR) parcourent le massif mais des dizaines d’autres chemins le quadrillent. Mieux vaut bien connaître ou être équipé d’une bonne carte pour s’y retrouver !

Lire aussi : Les stages de survie en montagne !

Sauvé par une pomme !

Ce randonneur l’a appris à ses dépends. Parti seul, sans téléphone portable (il n’en possédait pas), il se rend assez vite compte du problème. Après plusieurs heures de marche, il est bel et bien perdu. Avec des vivres pour une journée, il préfère alors s’abriter. Se disant que son épouse, au courant de son itinéraire, donnera l’alerte. Mais quand l’hélicoptère de la gendarmerie survole le massif, il ne le trouve pas.

Voyant les jours passer, André Tréguet réunit ses dernières forces pour tenter de s’en sortir par ses propres moyens. Trouvant une ultime pomme au fond de son sac à dos, les quelques calories lui donnent la force de se remettre en route. Plusieurs heures plus tard, l’homme arrive devant l’Hostellerie de la Sainte Baume. Un hébergement tenu par des frères dominicains qu’il réussit à rallier dans la nuit du 22 au 23 juin, vers 1h du matin. Exténué et en légère hypothermie. Voilà 5 jours qu’il avait quitté le parking !

Hospitalisé à Aubagne, il est en bonne santé même s’il a perdu 3 kg. Pendant son attente dans son abri, « il m’a aussi raconté qu’il avait taillé des traits sur un bâton pour marquer la durée de sa présence si on le retrouvait. » explique Julien, qui l’a recueilli à l’Hostellerie, à Var-Matin. Sa famille lui a désormais offert un téléphone mobile !

Credits © Anthospace CC BY-SA 3.0

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *