forêts Bhoutan

Cité en exemple pour la conservation de ses forêts, le Bhoutan veut vendre son bois !

Avec presque 70% de son territoire recouvert par des forêts, le Bhoutan se lance dans l’exploitation forestière.

Le Royaume du Bhoutan espère dégager l’équivalent de 100 millions d’Euros de revenus de l’exportation de bois. Depuis plusieurs décennies, le pays protège avec fierté ses forêts. Mais il se retrouve contraint d’importer la majorité du bois dont il a besoin, notamment pour la construction. En 2022, ce sont ainsi près de 50 millions d’Euros qui ont été dépensés par le pays pour acheter du bois à l’étranger et certains dérivés comme du charbon de bois. Alors que la forêt bhoutanaise se porte bien et que son évolution est désormais sous contrôle et entérinée par la Constitution, le ministère des ressources naturelles a annoncé vouloir réorganiser le sujet.

Forêts du Bhoutan : le début d’une catastrophe ?

Les troncs d’arbre du pays vont enfin pouvoir être vendus et en priorité pour répondre aux besoins domestiques. Ils pourront ensuite contribuer à rééquilibrer la balance commerciale du Royaume. De premières estimations tablent sur près de 5 millions de mètres cubes de bois. Ils pourraient être extraits chaque année, de « manière durable ». Et les conséquences de cette initiative pourraient être multiples. Certains « pensent, à juste titre, qu’une baisse du coût du bois pourrait faire baisser le coût de la construction et donc rendre le logement plus abordable. » peut-on lire dans un éditorial du Kuensel, le quotidien bhoutanais.

Si on regarde les voisins régionaux du Bhoutan, on pourra craindre le début d’une catastrophe. Au Népal, 15 ans seulement ont été suffisants pour faire disparaitre 25% des forêts du pays entre 1990 et 2005. Mais le Bhoutan n’est pas le Népal. Depuis le quatrième roi et son concept de Bonheur National Brut, la préservation de la nature est une des raisons d’être du pays. Par la suite, la constitution a intégré l’obligation de ne pas passer sous la barre des 60% de couvert forestier à l’échelle nationale. Sans compter que 30% des forêts sont d’ores et déjà intégrées aux Parcs Nationaux du pays et totalement protégées. Enfin, les forêts du Bhoutan sont régulièrement scrutées pour mesurer leur état de santé et des rapports annuels sont rendus publics. Tout dommage important ne tarderait pas à alerter les autorités de Thimphu.

Les contours de ces nouvelles règles d’exploitation des forêts ne sont pas encore totalement connus, à suivre !

Illustration – paysage couvert de forêts Bhoutan © Pixabay

Notez cet article

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.