snowboard

L’avenir des champions de snowboard se heurte à un règlement européen

Un collectif de membres des équipes de France de snowboard se mobilise via une pétition adressée à la Ministre des Sports. En jeu, une nouvelle règlementation qui va rendre plus difficile la reconversion des champions en moniteur de snowboard.

Faute de Diplôme d’Etat de Snowboard, les personnes désireuses d’enseigner ce sport doivent passer un diplôme de Ski. Que les deux sports n’aient que la neige en commun ne semblait choquer personne jusque là. Sauf que les grands champions de snowboard, qui portent haut les couleurs de la France à travers le monde, ne sont pas des champions de ski. Les deux disciplines étant assez éloignées. Historiquement, un aménagement du cursus du Diplôme d’Etat de Ski permettait à ces champions d’être dispensés d’un très bon niveau en ski. Car comme le dit la pétition « Pourrait-on imaginer imposer un examen très sélectif en tennis à des athlètes spécialistes en badminton ? ». Ils pouvaient ainsi obtenir le diplôme indispensable à l’enseignement de leur sport en France.

L’avenir du snowboard bousculé par un nouveau règlement européen

Désormais, en application d’un règlement européen (2019/907), tous les futurs moniteurs de ski (en donc en France également de snowboard, puisque c’est un seul et même diplôme) doivent passer un test commun. Baptisé Common Training Test. L’idée initiale est séduisante, il s’agit d’aligner toutes les formations européennes pour qu’un moniteur de ski alpin formé dans un pays de l’Union puisse plus facilement travailler dans un autre. Mais s’agissant du snowboard, le résultat est beaucoup moins séduisant. Car à défaut d’apprendre un nouveau sport et de le maitriser (le ski) pour réussir le CTT, les snowboarders devront se résoudre à aller passer un diplôme de moniteur de snowboard à l’étranger. Ce diplôme n’existe pas en France, mais dans certains pays de l’Union. Encore faudra-t-il le faire reconnaître en France, une fois obtenu.

Lire aussi : Happy-end pour le moniteur anglais qui n’avait pas le bon diplôme

L’enseignement de leur discipline est une voie fréquente de reconversion pour les champions de snowboard. Avec cette nouvelle législation, c’est la suite de carrière de ces riders qui est en question. Leur pétition en ligne sera adressée à la Ministre des Sports Roxana Maracineanu. Pour qu’elle apporte de l’espoir à des centaines de snowboarders. Comme celle d’un test technique en snowboard ou l’exemption pure et simple du CTT pour les snowboarders d’un certain niveau.

Illustrations  © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *