Domaines Skiables

Exploitants de domaines skiables : les meilleurs sont…

La Compagnie des Alpes  (CDA) est le premier exploitant mondial de domaines skiables. Avec près de 14 millions de journées skieurs vendues l’an dernier, elle reste en tête du classement mondial. Derrière elle, l’américaine Vail Resorts. Si la CDA opère exclusivement des domaines skiables français, Vail Resorts est spécialisée sur l’Amérique du Nord (et un peu l’Australie). Si l’on inclut ses récentes acquisitions, la firme américaine compte près de 12 millions de journées skieurs vendues. Pourtant, derrière cette comparaison flatteuse pour le groupe français se cache une autre réalité.

Deux modèles radicalement différents

Historiquement, la Compagnie des Alpes est le regroupement de sociétés d’exploitations de remontées mécaniques. Comme celles des Deux Alpes, de Serre Chevalier ou de Méribel. Au fil des années, la société française a investi dans l’hébergement via une société foncière (Foncière Rénovation Montagne). Elle investit dans la rénovation de logements des stations de la CDA. Actionnaire minoritaire de cette structure, la Compagnie des Alpes renforce ainsi la sécurisation de sa clientèle. Face à un parc d’hébergements vieillissant, ce genre d’initiative permet aux stations de maintenir un nombre de lits touristiques acceptables. La CDA a également investi dans une plateforme de Tour-Operating et de vente de séjours à bas prix. Ces activités annexes restent anecdotiques notamment en termes d’impact sur le chiffre d’affaires.

A l’autre bout du monde, Vail Resorts ne gère pas que des domaines skiables mais des stations intégrées. Hébergements, restauration, location de matériel, écoles de ski et bien sûr domaine skiable. Tout est à la main de la société qui est parfois même propriétaire de la montagne ! Les transports, les activités proposées aux clients, tout ou presque est géré par la même société. Ce modèle est typiquement nord-américain et n’existe pas en France. (à l’exception de quelques stations comme les Karellis qui s’en rapprochent). Enfin, dans certaines grandes stations des USA, on assiste à un mix entre actifs détenus par l’exploitant du domaine skiable et d’autres propriétaires.

Méribel, CDA
Méribel, une station au domaine géré par la Compagnie des Alpes

La traduction en chiffres

Si la Compagnie des Alpes grimpe sur la première marche du podium en nombre de journées skieurs vendues, le résultat est radicalement différent en regardant quelques indicateurs financiers. Sur le dernier exercice, la société française a réalisé 427 millions d’Euros de chiffre d’affaires. De son côté, Vail Resorts affiche plus d’ 1 milliard 620 millions d’Euros (1.907 milliard de dollars). Dans ce montant impressionnant, près de 700 millions d’€ sont générés par la vente de forfaits de ski, ou encore 150 millions par les écoles de ski.

Côté bénéfice après impôts, les américains gagnent 178 millions d’Euros sur un exercice. Côté CDA, le bénéfice de 31 millions n’est que partiellement comparable puisqu’il inclut également les activités de parcs de loisirs (qui y contribuent également). A la lecture de ces bénéfices, une journée skieur vendue dans une station de Vail Resorts génère près de 15€ de bénéfice, à peine 2€ dans une station de la compagnie des Alpes.

Pour gérer le tout, quelques 2.000 salariés en équivalent annuel côté France. La machine américaine peut compter jusqu’à 30.000 salariés.

 

Les modèles sont vraiment différents et il est bien difficile de comparer des exploitants européens et nord-américains. Quoiqu’il en soit, pas de souci à se faire pour la Compagnie des Alpes, le groupe américain n’est pas vraiment intéressé par des activités en Europe. Des échecs passés, comme pour Intrawest aux Arcs, montrent que les acteurs américains ne réussissent pas forcément sur nos massifs hexagonaux.

Illustration : navette à Breckenridge, Colorado : © Bidgee / chalets Méribel : © Jean Maurice Gouedard.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *