cashless

Un forfait de ski pour payer sa raclette

La société PayinTech est apparue en 2011. Son ambition : créer « le leader mondial des systèmes cashless dans les industries du loisirs et du tourisme ». L’idée est simple : plus besoin de sortir votre porte-feuille, vous utilisez un bracelet pour payer vos achats, réserver vos activités… L’expérience est simplifiée pour l’utilisateur. Quant à l’opérateur, il bénéficie d’une mine d’informations sur le parcours de consommation de ses clients. Histoire notamment de le rendre plus pertinent. Depuis 2015, ces solutions apparaissent peu à peu dans les stations de montagne françaises. En décembre 2017, un nouveau cap a été franchi. Direction Val d’Isère (Savoie) pour en savoir plus.

Val d’Isère, partenaire historique du cashless

Voilà deux ans que la station de Haute Tarentaise proposait l’utilisation d’un bracelet « cashless » pendant les épreuves de Coupe du Monde de ski de début décembre. Cette saison, l’expérimentation est allée plus loin. Le forfait de ski et le bracelet ne font plus qu’un. C’est une première : « le forfait RFID de remontées mécaniques sert de moyen de paiement » explique l’un des fondateurs de PayinTech. L’accès aux remontées mécaniques, aux parkings ainsi que le paiement chez plus de 70 commerçants et restaurateurs partenaires : tout dans une seule carte !

Pour ce test à grande échelle, près de 2.000 cartes ont été délivrées, notamment aux équipes de ski, aux médias et aux bénévoles de l’organisation. A l’issue de cette expérimentation, Val d’Isère réfléchit sérieusement à une extension à l’ensemble de ses clients. Arriver à un tel résultat est le fruit de plusieurs années de travail intégrant le fournisseur (PayinTech) mais aussi la commune de Val d’Isère, le Club des Sports organisateur de la coupe du monde, l’opérateur du domaine skiable, les commerçants,…

Comment ça marche ?

Vous rechargez votre forfait avec le montant désiré (via votre smartphone ou votre ordinateur). Il devient alors votre unique moyen de paiement. Les commerçants et restaurateurs le scannent pour valider vos achats. Et il reste dans votre poche quand il s’agit de prendre un télésiège (comme un forfait traditionnel). Avantage pour les professionnels : la transaction est sécurisée et moins d’espèces circulent dans les caisses. Avantage pour le client : plus besoin d’avoir de l’argent dans la poche gauche, le forfait dans la droite, la carte du parking dans… etc. L’expérience est simplifiée.

PayinTech, c’est aujourd’hui 42 collaborateurs et des clients dans 11 pays. Début 2017, la société s’est renforcée par une levée de fonds de quelques 2,5 millions d’Euros, notamment auprès de la Caisse des Dépôts. Le tourisme de montagne n’est pas la seule cible de cette FinTech. Elle s’intéresse aussi aux autres directions touristiques et à événementiel.

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *