été 2020 montagne

L’été 2020 en montagne : un véritable « test pour les stations françaises »

Après un hiver raccourci et une baisse de la fréquentation de quelques -16% sur cette période clé, les stations de montagne veulent croire en l’été 2020. Le Directeur de France Montagnes, Jean-Marc Silva, résume la stratégie « Selon l’observatoire Savoie Mont-Blanc Tourisme, 40 % des Français restent à convaincre pour le choix de leurs destinations de cet été. (…) Sans aller loin, nous allons inviter les Français à aller haut ! ». Et il existe une belle marge de progression s’agissant de la fréquentation estivale des montagnes. Durant l’hiver 2018-2019, les seuls Pays de Savoie avaient enregistré quelques 41 millions de nuitées. Durant l’été 2019, un peu moins de 23 millions (Chiffres Observatoire Savoie Mont-Blanc).

Miser sur la clientèle française

Les professionnels veulent rester enthousiastes même si la clientèle internationale pourrait – par crainte du coronavirus ou pour se conformer aux règles d’ouvertures de frontières – être très limitée. « Le marché international est très incertain, nous devons donc nous concentrer sur le marché français, et le rassurer sur nos capacités d’accueil dans les meilleurs conditions. » explique Mickaël Ruysschaërt, directeur de l’Office de Tourisme d’Avoriaz. Dans sa station, près de la moitié des clients estivaux viennent de l’étranger. L’enjeu est donc de taille. A l’échelle des Pays de Savoie, durant l’été 2019 : 41% des nuitées en campings, et 30% des nuitées en hôtels ont été réalisées par des touristes venus de l’étranger. Contrebalancer l’hypothétique défection de tous ces visiteurs est donc une ambition de taille.

L’occasion d’enfin développer la saison estivale

« Cette situation est un véritable test pour nos stations françaises, qui doivent se coordonner avec leurs partenaires, et valider une volonté et des ambitions communes. » affirme Eric Bouchet, directeur de l’Office de Tourisme des Deux Alpes. Dans sa station, on cherche notamment à élargir la saison d’été généralement limitée aux mois de juillet et août. Notamment en misant sur juin et septembre. Même discours aux Saisies où l’on souhaite mettre un été élargi au cœur du projet de développement de la station. Et une saison allongée ne va pas sans une offre complétée. Les stations réfléchissent à de nouvelles activités, notamment avec des solutions plus ludiques des pass multi-activités…

Rassurer les clients !

Mais pour dynamiser cette saison, il faut que les clients veuillent venir. Dans un contexte sanitaire encore flou, il faut être flexible. A Pralognan la Vanoise, on mise sur le remboursement sans frais des réservations jusqu’à la dernière minute. A Avoriaz, on travaille également sur une Garantie Annulation pour permettre aux visiteurs d’avoir l’esprit libéré de cette problématique.

La plupart des hébergeurs n’ont pas attendu à l’image de mmv et de ses clubs de vacances à la montagne. Avec une Annulation gratuite jusqu’à 30 jours avant l’arrivée en station. Même son de cloche chez CGH et ses résidences haut de gamme. Une nouvelle formule baptisée « Liberté » permet d’annuler à moindre frais jusqu’à 10 jours de vos vacances. Au Club Med, de plus en plus présent dans les Alpes, on propose un avoir pour toute annulation liée au coronavirus en assurant que la « sérénité » des clients est la priorité de l’enseigne.

Lire aussi : A Chamonix, le téléphérique de l’Aiguille du Midi reprend du service !  

Illustration Ete 2020 Montagne ©  Office de Tourisme Les 2 Alpes / Pascal Boulgakov | Les citations de cet article proviennent d’un webinaire organisé par France Montagnes et le Cluster Montagne sur le thème de l’été 2020 comme opportunité pour la montagne française.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *