canon à neige

Comment fonctionne un canon à neige, un enneigeur ?

Dans cette série d’articles, nous répondons à quelques-unes des questions que nous recevons de nos lecteurs. Aujourd’hui, comment fonctionne un canon à neige ?

Canon à neige : de l’eau, de l’air, de l’électricité…

Ils sont devenus indispensables aux stations de ski pour mieux faire face aux aléas climatiques. Les canons à neige permettent de produire de la neige à la demande. Idéal pour garantir la neige à ses clients skieurs. La plupart des canons fonctionnent sur le même principe que Mère nature. Il s’agit de projeter de l’eau dans un air à température négative. L’eau va alors se transformer en cristaux. Pour rendre le dispositif plus efficace, l’eau va être éclatée en microgouttelettes et pulvérisée par de l’air sous pression. Plus il fera froid, plus le système sera performant.

Pour faire fonctionner ces canons, le besoin en eau est significatif. C’est ainsi que des retenues d’eau fleurissent sur les domaines skiables. Le besoin en énergie n’est pas neutre non plus : qu’il s’agisse de transporter l’eau jusqu’au canon ou de mettre l’air sous pression. Eau, air, électricité, pas d’autre ingrédient nécessaire pour produire de la neige de culture !

Lire aussi : Produire de la neige de culture avec des eaux usées, la fausse bonne idée ?

Illustration © DR

LaMontagneEn60secondes

Toutes les réponses aux questions que nos lecteurs nous envoient régulièrement. Des questions toutes simples aux réponses rapides. Une vidéo de 60 secondes accompagne l'article.

Voir tous les articles de LaMontagneEn60secondes →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *