Plus beaux villages de France

Les plus beaux villages de France, spécial montagne

Le label « Plus Beaux Villages de France » regroupe 157 villages dans tout le pays. Particulièrement bien conservées et mises en valeur, ces cités mettent en avant leur patrimoine et valent généralement un petit détour. Parmi ces villages, certains sont situés en montagne. Découverte de 5 d’entre eux, du Nord au Sud des Alpes en passant par les Pyrénées Orientales.

Sixt Fer à Cheval

C’est le cirque du Fer à Cheval, plus grand cirque montagneux des Alpes, qui fait la renommée de Sixt. Une trentaine de cascades, des parois de 500 à 700 mètres de hauteur. Pourtant la commune ne se limite pas à cette seule merveille de la nature. La cascade du Rouget ou encore la Réserve Naturelle de Sixt-Passy sont également à découvrir. Mais le village vaut aussi le voyage, avec son monastère érigé en 1144 devenue depuis abbaye. Elle est en cours de rénovation. Tant que vous y êtes, profitez-en pour découvrir les 9 chapelles, 53 oratoires, 104 croix… Au total de ce sont près de 200 édifices liés au patrimoine religieux, dans une commune de seulement 775 habitants.
Localisation : Haute-Savoie, 30min de Cluses. Altitude village : 728m

Sixt Plus Beaux Villages
Cirque du Fer à Cheval

Bonneval sur Arc

Au pied du Col de l’Iseran, Bonneval sur Arc est la dernière commune da la vallée de la Maurienne. Si la Haute Maurienne est occupée par l’homme depuis le Néolithique, c’est au 5 ou 6ème siècle que des bergers venus de l’actuelle Italie ont fondé de premiers hameaux. Mais le village actuel n’apparait qu’au Xème siècle. De près de 550 habitants à la fin du XVIIIème siècle, la cité savoyarde en compte aujourd’hui moins de la moitié. Ses maisons aux toits de lauze, son clocher typique, donnent à Bonneval une allure de carte postale. On y compte pas moins de 12 monuments classés. La proximité du Parc de la Vanoise ajoute la beauté de la nature à celle du patrimoine architectural.
Localisation : Savoie, 1h de Modane. Altitude village : 1.760m

Bonneval sur Arc
Bonneval sur Arc

La Grave

A La Grave, on ne peut ignorer la Haute Montagne. Elle est partout. Les sommets des Ecrins et de la Meije sont tout proches. Quelques kilomètres plus haut, le Col du Galibier permet (en été – 2.642m obligent) de basculer vers la Savoie. Les 490 habitants, les Gravarots, sont encore aujourd’hui coupés du monde lors de fortes chutes de neige hivernales. Pour quelques heures ou quelques jours. Pourtant, cet endroit est habité depuis des siècles. Déjà à l’Antiquité, une voie romaine traversait le village pour relier Grenoble et Briançon. Aujourd’hui, de nombreux habitants sont partis, attirés par les villes proches. Mais le village vit, notamment aux saisons touristiques, attirant alpinistes et skieurs attirés par la beauté de la Meije (3.984m).
Localisation : Hautes-Alpes, 50min de Briançon et 35min de Bourg d’Oisans (Isère). Altitude village : 1. 500m

La Grave
Vue sur la Meije, depuis La Grave

Saint Véran

Au cœur du Parc Naturel du Queyras, Saint Véran est situé à 2.042m, ce qui en fait le village le plus haut d’Europe occidentale. En fonction de la manière de comptabiliser les altitudes, de prendre en compte les hameaux, les stations d’altitude, etc… le classement fait dégringoler Saint Véran de quelques places mais c’est néanmoins une commune située à plus de 2.000m. Ces quelques 230 habitants sont les derniers rescapés d’une longue période d’exode rural commencée au milieu du XIXème siècle et qui n’a jamais cessé (en 1841, il y avait 874 habitants).

L’histoire raconte qu’un terrible dragon fut chassé par Véran. Agonisante, la bête laissa tomber des gouttes de sang sur le chemin qui la conduisit dans le Queyras. Six villages traversés, entre le Luberon et le Queyras, reçurent le nom de Véran qui mérita bien son rang de saint.
Localisation : Hautes Alpes, à 2h de Briançon et 2h20 de Gap. Altitude Village : 2.042m

saint veran hautes alpes
Saint Véran

Villefranche de Conflent

Vilafranca en catalan, était historiquement la capitale du Conflent, fondée au XIème siècle. Jusqu’au XVIIème siècle, la région appartient au Comté de Cerdagne, un fief féodal très tourné vers l’Espagne. Puis c’est la France qui la récupère via le Traité de Pyrénées. Dès lors, une forteresse y voit le jour (sur les plans de Vauban) ainsi que des fortifications. Ces dernières sont encore aujourd’hui en très bon état. Depuis Villefranche, vous pouvez emprunter le petit train jaune de Cerdagne. Il s’élève dans les montagnes pendant 62km atteignant un point culminant à 1.230m. Villefranche de Conflent compte aujourd’hui quelques 200 habitants (contre environ 860 en 1900).
Localisation : Pyrénées Orientales, à 40min de Perpignan. Altitude Village : 400m

Conflent, village
Chemin de ronde, Villefranche de Conflent

Crédits photos : Bonneval sur Arc : © Bonneval et BusterBrown / Sixt : © Toïlev / La Grave : © MartinD / Saint Véran : © Fabrice Amoros / Villefranche de Conflent : © Meria z Geoian

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *