Everest basecamp

Le camp de base de l’Everest va descendre de 400 mètres !

Les autorités népalaises planchent sur un projet qui pourrait voir le camp de base de l’Everest descendre plus bas dans la vallée.

Situé sur le Glacier du Khumbu, le camp de base népalais de l’Everest pourrait être déplacé dans une zone sans glace. Aujourd’hui situé à presque 5.400 mètres d’altitude, il pourrait s’installer à 5.000 mètre environ, soit 400 mètres plus bas. Ce printemps, un colonel de l’armée népalaise basé au pied de l’Everest s’étonnait de voir apparaitre « des crevasses en une nuit juste là où on dormait ». Car le glacier du Khumbu est en perpétuel mouvement et plus que d’autres glaciers, sa physionomie change très vite. Il perd environ 9.5 millions de mètres cubes d’eau par an. Le torrent qui traverse le camp de base a bien grandi en quelques années et la tendance ne va pas s’inverser. Les chutes de pierre, les avalanches risquent ainsi de se multiplier. En 2015, une avalanche avait ainsi tué près d’une vingtaine de personnes au camp de base.

Lire aussi : Ce printemps : 700 alpinistes au sommet de l’Everest

Déplacer le camp de base de l’Everest en lieu sûr

Les autorités ont commencé à réfléchir à un nouveau site pour installer cette petite ville. Elle abrite chaque printemps des centaines de prétendants au sommet et leurs équipes. Au-delà des effets du changement climatique, qui entrainent la fonte rapide du glacier, c’est la pression des hommes qui met le glacier en danger. 1.500 personnes vivent là pendant près de deux mois, chauffant leurs tentes, produisant des déchets notamment fécaux en quantité. On compte par exemple quelques 4.000 litres d’urine produits au camp de base chaque jour de la saison.

La logique des autorités est celle de la préservation du fragile milieu glaciaire. Et « Nous devons penser durabilité » a ainsi expliqué le Directeur du Département népalais du Tourisme. Si « vous pouvez gravir la montagne mais que la génération suivante ne peut pas, cela ne va pas. Il nous faut préserver la montagne ». Pour autant, la règlementation environnementale népalaise met du temps à devenir contraignante. Et un tel projet de déplacement du camp de base ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années.  Si tout se passe comme prévu, le changement devait voir le jour en 2024. Tout le monde ne sera pas ravi d’un tel projet. Un camp de base plus bas de 400 mètres, ce sont 400 mètres de plus à monter et à descendre dès que l’on se dirige vers le sommet.

Illustrations © D. Oberhaus via Wikimedias | CC BY-SA 4.0 [cropped]

4.1/5 - (7 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.