séquoia flammes

Les séquoias géants sont menacés par les flammes !

Pourtant considérés comme aptes à survivre aux feux de forêts, des séquoias géants de Californie pourraient bien mourir sous les flammes d’un nouveau méga-incendie. Explications.

C’est un éclair qui aurait fait démarrer ce nouvel incendie californien le 10 septembre dernier. Dix jours plus tard, les flammes brûlent toujours et ont d’ores et déjà ravagé 8.800 hectares de forêts. Près de 800 pompiers sont mobilisés pour tenter d’éteindre ce feu qui pourrait très vite atteindre un des joyaux de la Sierra Nevada. Fermé préventivement, le Parc National de Séquoia est effectivement sur la trajectoire des flammes. Le Parc voisin de Kings Canyon est partiellement fermé depuis quelques heures. Le sheriff du comté prévient les visiteurs que les rares secteurs encore ouverts pourraient fermer d’un moment à l’autre. Les flammes pourraient donc prochainement atteindre les fameux séquoias, connus pour être les arbres les plus grands du monde.

Les séquoias géants aiment les flammes !

Mais un tel phénomène n’est pas vu nécessairement comme une catastrophe par les spécialistes. Au contraire, les feux de forêts font partie intégrante du cycle de vie du séquoia. Ses cônes ne s’ouvrent que par une très forte chaleur, comme par exemple celle dégagée par un incendie. Sans le feu, les séquoias ne peuvent donc pas répandre leurs graines pour se reproduire et ainsi se renouveler. Avec leur écorce épaisse, ils sont également capables de faire face aux flammes, bien mieux que d’autres espèces. Certains spécimens, dont la longévité se compte en millénaire, ont su faire face à nombre d’incendies.

Voir aussi : les impressionnants bombardiers d’eau au-dessus des séquoias

Quand l’incendie est trop violent, même les séquoias se résistent pas

Mais tous les incendies n’ont pas le même effet sur ces arbres géants. Les feux de petite intensité favorisent le renouvellement de l’espèce et n’endommagent que partiellement les grands arbres. Ils permettent également de réguler certaines espèces invasives, comme des fourmis. En revanche, dans les zones où d’autres arbres plus petits ont colonisé l’espace, comme le Sapin de Douglas, les feux peuvent être beaucoup plus violents. Utilisant les sapins en question comme carburant. Dès lors, même les séquoias sont en danger. En 2020, un seul méga-incendie avait détruit près de 10% de la population de séquoias, soit près de 10.000 arbres (lien en anglais). D’après les responsables du Parc National de Séquoia, 34% des arbres du parc seraient dans une situation favorisant les incendies de forte intensité. Et seraient donc à risque de disparaitre.

Illustration © NPS

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *