comptage loups

Chacun compte ses loups… pour mieux s’en débarrasser ?

Quand chacun se lance dans le comptage de ses loups pour demander l’autorisation… de s’en débarrasser !

Chaque année, l’Office Français de la Biodiversité (OFB) réalise une estimation du nombre de loups sur le territoire. En fin d’hiver 2021/2022, la population était estimée à 921 spécimens. Leur nombre est en constante augmentation depuis plusieurs années. L’hiver précédent, l’estimation s’élevait à 783 animaux. Un comptage très officiel qui permet aux autorités de décider d’un nombre de prélèvements. Plus clairement, combien de loups pourront être tués l’année suivante. La législation permettant de « prélever » jusqu’à 19% du total de loups sur le territoire. Le dernier rapport de l’OFB en la matière ne manque pas de préciser que si la population de loups est en croissance, la prédation est en diminution. Ils sont plus nombreux mais causent moins de dégâts aux troupeaux.

Lire aussi : cette attaque de loup qui n’en est pas une…

Loups et comptages locaux

Mais tout le monde ne se satisfait pas de cette tendance, notamment les élus locaux plus proches de la pression du terrain que les autorités nationales. Ils ont à gérer une frange non négligeable de leur électorat : éleveurs et chasseurs. Et chacun y va donc de son petit comptage local. En région PACA, on compterait près de 1.200 loups selon le président de région Renaud Muselier. Soit davantage dans sa seule région qu’à l’échelle du pays. S’il ne dit pas grand-chose sur la source de ces chiffres et la méthodologie employée, il sous-entend que les estimations nationales sont très loin de la vérité. Alors que Renaud Muselier parle de « prolifération » des loups, et réclame une gestion régionalisée du sujet, il oublie de préciser qu’un de ses départements les plus touchés, les Hautes-Alpes, a vu les attaques de loups baisser de -10% en un an.

En Haute-Savoie, le Département, les chasseurs et les agriculteurs ont également réalisé leur propre comptage. Aboutissant à une centaine de bêtes alors que les estimations étaient jusque-là autour de 40. Le taux de prélèvement s’appliquant sur la taille de la population, on comprend bien la conséquence de tels comptages. L’augmentation possible du nombre de bêtes prélevables.

En PACA avec les chiffres locaux, si l’on appliquait la règle nationale, ce sont 228 loups qui pourraient être tués cette année dans la région. Soit bien plus que la croissance de la population nationale en une année, selon les chiffres de l’OFB. Pas sûr que l’approche soit compatible avec les engagements de la France en matière de protection du loup. Si la présence de l’animal est en croissance, il est toujours classé comme espèce vulnérable notamment pour des raisons de diversité génétique.

Illustration – loup sous la neige © Pixabay

4.2/5 - (13 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Une réflexion sur « Chacun compte ses loups… pour mieux s’en débarrasser ? »

  1. Ce serait bien d’être un peu plus complet sur un sujet aussi sensible. Certes certaines estimations semblent fantaisistes mais les chiffres de l’OFB ne sont pas aussi robustes qu’on aimerait le croire et les chiffres sont réévalués (783 loups en moyenne en sortie d’hiver 2021 contre 624 annoncés initialement). La sous estimation précédente n’aidant pas vraiment à apaiser les choses, sans entrer dans le débat sur l’efficacité des prélèvements eux mêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.