Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Ce printemps, un groupe de copain du Sud-Ouest de la Suisse s’attaque à un sacré morceau : le Manaslu. Le 9 avril prochain, ils s’envoleront de Genève à destination de Katmandou, au Népal. Quelques jours plus tard, ils installeront leur camp de base au pied de leur objectif. C’est quatre copains, c’est Sylvain, Vincent, Théo et Steve. Alpinistes amateurs, ils connaissent les Alpes comme leur poche. Alors quand il y a deux ans Steve a proposé de « partir faire un 8.000 », l’idée à fait son chemin. Il a fallu choisir la montagne, trouver une agence pour gérer les aspects logistiques et administratifs et puis boucler le budget.

Après une dizaine de jours de trek jusqu’au camp de base, l’ascension devrait se dérouler en 30 à 35 jours. Il faut dire que l’acclimatation sera primordiale. Et pour cause : les 4 amis n’utiliseront pas d’oxygène supplémentaire. Alors pour atteindre les 8.156 mètres du sommet, ils devront patiemment préparer leurs organismes.

Un budget bouclé, une expérience rassurante

Pour ces jeunes montagnards : « pas question de crowdfunding, on est contre ! Si on veut faire une expé comme çà, on compte sur nous même ! ». Alors pour financer un tel projet, ils ont travaillé dur. Ils ont vendu des dizaines d’objets en bois faits maison (des tabourets, des bassins,…), noué un partenariat avec une cave à vin… Au total, ces idées ont ainsi financé près de la moitié du coût de leur expédition. L’autre moitié (environ 30.000 €), ils la financent avec leurs propres économies !

Népal Manaslu
Une partie des 50kg de matériel qui partent dans 2 jours pour le Népal

S’ils ont un très bon niveau technique, à l’aise sur les sommets alpins, ce sera leur premier 8.000. Mais ils sont sereins : « on grimpe dans la mesure de nos moyens », ils n’ont volontairement pas choisi une voie très complexe. De fait, pas besoin de guide ! D’ailleurs quelle idée : « on n’a jamais grimpé avec un guide ici dans les Alpes, on ne voyait pas pourquoi il nous en faudrait un là-bas. On fait les choses à notre niveau ». Steve Bernard, gérant de la société Arnicare à l’origine de ce groupe d’alpinistes amateurs, ajoute néanmoins : « l’agence sur place nous fournit un, peut-être deux sherpas. Ils connaissent très bien le Manaslu, ce sera idéal pour nous apporter ce qui nous manque, la connaissance de cette montagne ».

Mais qui sont-ils ?

Ces quatre jeunes sont membres d’un groupe d’une dizaine d’alpinistes amateurs rassemblés sous la bannière du Team Arnicare. Leur but, se faire plaisir en montagne, sans trop se prendre au sérieux.

Team Arnicare

Théo : Le plus jeune de la bande, charpentier de métier. La petite vingtaine, c’est le comique de la bande. Le tête en l’air : « s’il y a du matos qui tombe au pied de la voie, c’est sûr, c’est lui ! ».
Vincent : Ce dessinateur en génie civil est toujours en train de faire la fête : « toujours le dernier à se rentrer même avant une grosse course ! ».
Sylvain : Un autre charpentier, mais aussi photographe. L’artiste de la bande !
Steve : Des 4, c’est le plus sérieux… enfin : « pas sûr que les autres soient d’accord ! »

suisse alpes
Quelques membres du groupe à l’entrainement dans les Alpes

A suivre

Sur les mois d’avril et mai, Altitude sera heureux de vous faire vivre l’expédition des 4 suisses au Manaslu ! On relayera dans notre Live Expédition les dernières informations sur les exploits de ce groupe de copain aux confins du Népal.

Illustrations : Manaslu 2018 – Team Arnicare

Expédition au Népal : 4 copains sur un 8.000
4.4 (88%) 5 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here