Expéditions automne

Masnalu, Cho Oyu, Shishapangma : la saison touche à sa fin !

Alors que Carlos Soria et d’autres équipes quittent le Dhaulagiri, certaines expéditions font le pari d’une amélioration de la météo. A ce stade, c’est la quantité de neige qui a fait reculer les expéditions mais les prévisions de vents violents pour les jours à venir n’ont pas aidé. Au même moment, l’ambiance était beaucoup plus festive sur d’autres sommets de la chaîne himalayenne.

Plus de 100 summiters au Manaslu, une disparition

Débuté le 25 septembre par l’ascension réussie de Sergi Mingote, le bal des summiters au Manaslu a continué plusieurs jours durant. Les grosses agences ont réussi leur pari d’emmener leurs groupes au sommet. A commencer par le guide Arnold Coster qui a emmené 12 clients au sommet pour le compte de 7 Summits Trek. Quelques rares clients ont fait l’ascension sans oxygène. Hélas un Tchèque de 43 ans, Roman Hlávko, a disparu dans la descente. IL faisait partie d’un groupe de 14 grimpeurs arrivés un peu plus tôt au sommet. Sa disparition a été constatée par ses camarades grimpeurs à l’arrivée au camp III. Les secours n’ont rien donné et ne sont pas allés bien loin, à cause d’une avalanche.

Beau temps au Cho Oyu

La météo a été particulièrement clémente sur le Cho Oyu, malgré un vent qui peinait à faiblir. Quelques grands groupes sur ce sommet, avec des « embouteillages » signalés dans certains passages notamment à raison d’une expédition chinoise de taille très importante. Qu’importe, les quelques clients d’Adventure Consultants, les douze d’IMG, etc… la plupart sont allés au sommet. L’Américaine Caroline Gleich est bien allée au sommet, avec son compagnon. Même si elle a porté ses skis une bonne partie de l’ascension, elle ne les a pas beaucoup utilisés. En revanche, elle a offert à son compagnon de cordée une demande en mariage en pleine montagne. « Partager une expédition d’un mois avec votre partenaire est l’une des expériences les plus intimes ! ».

Un record au Shishapangma

Quelques alpinistes sont arrivés au sommet du Shishapangma mais l’un d’entre eux a retenu notre attention. En réussissant ce ‘8.000’, le Chinois Luo Jig Chen a terminé son challenge des 14 sommets de plus de 8.000 mètres. Le tout en un temps record de 6 ans 11 mois et 25 jours. Il pulvérise le record détenu jusqu’alors par un Coréen de près d’un an. Il rentre ainsi dans le club très fermé des alpinistes ayant gravi tous les ‘8.000’ de la planète.
MISE A JOUR 03/10/18 : Il semble que le Chinois ne soit pas arrivé au véritable sommet du Shishapangma, à 8.027m mais se soit arrêté sur une antécime à 8.008 mètres. Son record n’est donc pas valide. Il lui reste le printemps prochain pour retenter s’il veut toujours battre ce record, après, ce sera trop tard !

 

Pas de nouvelles récentes de ce qui se passe à l’Annapurna pour les deux skieurs russes, qui semble-t-il ne progresse pas beaucoup.

Illustration Expéditions automne © Summit Climb 

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *