Troguet Nanga Parbat

Expéditions Eté 2019 : Stefi Troguet dans la tempête au Nanga Parbat

Il y a quelques jours, Stefi Troguet affrontait une tempête de neige sur le Nanga Parbat. Quelques heures plus tard, elle était de retour au camp de base. Les skieurs de l’extrême russo-italiens allaient mettre un peu plus de temps pour redescendre. Et pour cause, ils revenaient du Camp 3. Pendant ce temps, au K2 : Mike Horn se préparait psychologiquement à sa nouvelle aventure.

Stefi Troguet dans la tempête au Nanga Parbat

En début de week-end, l’alpiniste andorrane Stefi Troguet publiait une vidéo du mauvais temps rencontré à mi-chemin entre le Camp 1 et le Camp 2 du Nanga Parbat. « à 5.400m, la tempête de neige a commencé. Beaucoup de neige et d’avalanches. On a quasiment failli perdre un membre de l’équipe à cet endroit. C’était vraiment trop dangereux pour continuer ». De retour au camp 1, puis au Camp de base, la jeune grimpeuse se repose et attend que le temps permette de monter à nouveau. « Je suis si heureuse, je me sens parfaitement maintenant, et j’attends qu’on se remette en mouvement ! » explique-t-elle dans un récent post.

Pendant que Stefi Troguet se reposait au camp de base, les trois skieurs (Pugovkin, Lazo et Cimentin) quittaient le Camp 3 à presque 6.740 mètres pour rejoindre le camp de base. Dans 70cm de neige fraichement tombée, une « descente super risquée » ! Ils ne sont d’ailleurs pas très enthousiastes sur les possibilités de ski dans certains secteurs : « au camp 3, les conditions de ski sont vraiment mauvaises » explique l’Italien. Néanmoins, le Camp 3 est désormais ouvert ! Ci-dessous, images du camp de base.

Au même moment, au camp de base, certains se font des selfies historiques. A l’image d’Ali Sadpara qui pose aux côtés de la légende vivante de l’alpinisme Reinhold Messner.

Mike Horn prêt à en découdre au K2 !

L’aventurier-star Mike Horn est arrivé au Camp de base du K2 il y a quelques jours après un trek d’approche particulièrement neigeux. A son arrivée au camp de base, il a installé sa « nouvelle maison pour le mois qui vient ». Et d’une manière bien spécifique : « je positionne toujours ma tente face à la montagne que je cherche à gravir. C’est ma façon de me concentrer sur mon objectif. ». Déterminé, il ajoute « Mon esprit est prêt, mon objectif est en vue, maintenant la vraie aventure commence ! ».

Illustration  © ETroguet

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *