Expéditions Automne 2019 : + que 2 semaines pour le Cho Oyu !

Alors que Nims Dai court après le calendrier pour terminer son challenge des 14 sommets en 7 mois, le Cho Oyu devient sa priorité ! Au même moment, les Polonais à l’Everest font de bonnes actions, les grimpeurs au Manaslu font la fête et les alpinistes du Dhaulagiri ne sont pas encore tous arrivés au camp de base.

Everest et Charity business pour Andrzej Bargiel

Le Polonais venu skier sur l’Everest profite de ses temps de repos au camp de base pour faire de bonnes actions. Une paire de skis décorée par l’artiste polonais Jan Bajtlik, sa combinaison dessinée par des stylistes et décorée par des enfants d’un orphelinat ou encore un poster aux couleurs de l’expédition crayonné par Wilhelm Sasnal (voir ci-dessous). Le tout fera l’objet d’une vente aux enchères de charité une fois l’expédition terminée.  

Nims Dai file au Cho Oyu

Il ne reste que deux semaines pour gravir le Cho Oyu sur le versant chinois. Au 1er octobre, tous les grimpeurs doivent avoir quitté le camp de base. Cette montagne fait partie des trois sommets que Nims Dai « doit » gravir avant le mois de novembre. Il a donc quitté le camp de base du Manaslu, a « filé jusqu’à Samagaun pour attraper son hélicoptère pour Katmandou ». Il comptait enchaîner avec un transfert vers la Chine. Objectif prioritaire : le Cho Oyu et ses 8.201 mètres. Sixième sommet le plus haut de la planète. Comme le souligne l’alpiniste français Philippe Gatta, « le Cho Oyu est souvent considéré comme un sommet facile… mais un 8.000 reste un 8.000 ! »

Manaslu : grosse ambiance pour la Puja !

La traditionnelle cérémonie de démarrage d’ascension, la Puja, s’est déroulée au camp de base du Manaslu. Moment incontournable empreint de solennité où l’on encourage les divinités de la montagne à protéger les grimpeurs. C’était également un moment très festif comme en démontrent les photos partagées par Stefi Troguet, l’Andorrane qui tente son deuxième 8.000 sans oxygène .

Trève de festivités. A l’heure qu’il est Stefi est quelque part entre le Camp 1 et le Camp 2 ! Acclimatation en cours !

Sergi Mingote en route pour le Dhaulagiri

L’Espagnol Sergi Mingote, qui compte gravir tous les 8.000 en 1.000 jours (et sans oxygène), a quitté l’Europe ce samedi 14 septembre, comme prévu. Il devrait arriver en quelques jours au camp de base. Il y retrouvera son compatriote Carlos Soria, 80 ans, ainsi que la franco-suisse Sophie Lavaud.

Illustration Arrivée de Nims au camp de base du Manaslu  © Nims Dai

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here