montagne altitude default

Expéditions hivernales en Himalaya : Noël au camp de base !

Plusieurs expéditions sont en cours à destination de sommets himalayens. Au Népal comme au Pakistan, des aventuriers de temps modernes affrontent les pires conditions hivernales pour tenter d’atteindre les sommets de montagnes mythiques. Deux expéditions ciblent l’Everest, une l’Ama Dablam, une le Broadpeak, une les Gasherbrum, une autre le K2. Une dernière cherche à gravir le Batura, un sommet de « presque 8.000m » situé au nord du Pakistan. Par comparaison avec l’activité que l’on trouve dans ces régions à la belle saison, on pourrait dire que cet hiver va être calme. Et pourtant, il y a cette saison bien plus de tentatives en cours que l’an dernier à la même époque. Nous vous proposons de suivre ces aventures tout au long de l’hiver.

Jost Kobusch a démarré !

Arrivé en fin de semaine au camp de base de l’Everest, le jeune Allemand devrait démarrer sous peu sa reconnaissance jusqu’au camp 1. Durant cette première phase, il ne sera pas complètement seul. Il sera suivi par un photographe qui documente ses exploits. Dans quelques jours, le photographe repartira et Kobusch sera de retour au camp de base. Il repartira de là, seul, pour sa véritable tentative. Au camp de base, Kobusch fait face à beaucoup de vent : « J’ai lesté ma tente avec des pierres ! » indique-t-il. La bonne nouvelle, c’est que les conditions semblent bonnes : « l’itinéraire jusqu’à 7.200 mètres est très bon, les conditions sont meilleures que prévu ». Il est possible de suivre les déplacements de Jost Kobusch en live 3D !

Lotta, Don et Denis avancent vers le Broadpeak

Autre expédition qui a déjà bien avancé, celle de Denis Urubko, Don Bowie et Lotta Hintsa qui filent vers le camp de base du Broadpeak. Don Bowie a publié une photo de la nuit tombante sur les Tours de Trango, à proximité de leur camp d’hier.

Quant à Lotta, elle confie qu’ils devraient arriver au camp de base le jour de Noël. « Il fait de plus en plus froid la journée, mais j’essaie d’habituer mes mains en retirant mes gants dès que je peux » explique-t-elle. Ils ne sont pas seuls, une vingtaine de porteurs et cinq ânes font le trajet avec eux.

Simone Moro et Tamara Lunger bloqués à Islamabad

Avec deux vols pour Skardu annulés, le duo italien prend du retard sur son planning. Deux jours d’affilée, ils se sont présentés à l’aéroport pour rien. Aux dernières nouvelles, une partie de leurs bagages étaient égarés : « on dirait que tout est contre nous ! » raconte Tamara Lunger depuis le hall de l’aéroport. Une chose est sûre, ils ne seront clairement pas au camp de base pour Noël.

Illustration © DR

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *