Après le sommet, Max Berger saute du Broadpeak en parapente

L’Autrichien Max Berger a gravi le Broadpeak le 4 juillet dernier. Première ascension de la saison ! Quelques heures après le sommet, il s’arrêtait au Camp 3 (7.100m) bien décidé à terminer en parapente. Malgré son parapente ultra-performant (990g seulement), les conditions ne lui avaient pas permis de sauter du sommet du Broadpeak comme initialement prévu. En une poignée de minutes, sa voile était dépliée et le décollage réalisé depuis le Camp 3.

Moins de 30 minutes de vol ont été nécessaires pour atteindre le plancher des vaches. Enfin, façon de parler. La zone où Berger s’est posé n’est autre qu’un glacier. Dans les images filmées par l’alpiniste-parapentiste, on découvre l’incroyable panorama autour de Concordia. En fond, l’impressionnante pyramide du K2.

Max Berger ne compte pas en rester là. La prochaine étape de son aventure est prévue sur le K2. Son objectif est de gravir la montagne avant de la redescendre en parapente. Personne n’a jamais réussi pareil saut mais l’alpiniste est confiant.

Lire aussi : 150 parapentes du le Mont Blanc, 1 mort, 1 nouvelle interdiction

L’expédition de Berger au Broadpeak était extraordinaire à plus d’un titre. Au-delà de la descente (partielle) en parapente, le grimpeur a réalisé l’ascension en un temps record. Une acclimatation réduite à sa plus simple expression sur place. Il faut dire qu’il s’était préparé depuis chez lui, à grand renfort de tente hypoxique.

Il y a quelques semaines, une Américaine avait défrayé la chronique en gravissant l’Everest avec aucune acclimatation sur place. Elle avait atteint le sommet en deux semaines (de son départ de Californie, à son retour à la maison).

Illustration  © JC San Sotero / BOA

Après le sommet, Max Berger saute du Broadpeak en parapente
4.8 (95%) 4 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here