luge

Un accident de luge fait 1 mort dans une station de ski du Haut-Rhin

Un grave accident de luge a coûté la vie à une lycéenne ce week-end sur une piste de ski du Haut-Rhin.

La station de ski du Schlumpf a été le théâtre ce week-end d’un dramatique accident de luge. C’est dans cette station située à Dolleren (Haut-Rhin) que deux jeunes filles de 17 et 23 ans passaient leur samedi. Impossible d’y faire du ski, les remontées mécaniques sont, ici comme ailleurs en France, fermées. Elles se sont donc rabattues sur une autre activité, apparemment anodine : la luge. Elles se sont néanmoins retrouvées à glisser sur une piste de ski non sécurisée. Une piste rouge (difficile).

Elles ont vite perdu le contrôle de leur engin et ont fini leur course dans un chalet situé au pied des pistes. La plus jeune des deux est morte sur le coup. La seconde, grièvement blessée, a été héliportée en direction de l’aéroport de Grenoble. Elle est blessée à la tête et au dos. La gendarmerie a ouvert une enquête. Une cellule d’écoute a été mise en place au Lycée Courbet, à Belfort, où la victime était scolarisée.

« Les accidents de luge sont souvent graves »

L’Association des médecins de montagne estime les accidents de luge à environ 1% des victimes sur les pistes. Des accidents pas si nombreux mais le bilan de la saison 2019-2020 précise que « les accidents de luge sont souvent graves : les diagnostics à la tête et tronc concernent plus du tiers des blessés ». Enfin, les jeunes enfants qui s’adonnent à ce loisir sur des pentes enneigés ne sont pas forcément en danger. Seuls 30% des accidents de luge impliquent des enfants. Les médecins suisses rappellent que les blessures à la tête sont fréquentes dans les accidents de luge. Et qu’un casque peut offrir un premier niveau de protection satisfaisant. Contrairement au port du casque qui s’est démocratisé dans la pratique du ski, les pratiquants de luge en portent rarement. En Suisse, on estime que seul un lugeur sur deux porte un casque.

Lire aussi : Le bobsleigh ou la luge dangereux pour le cerveau ?

Le port d’un casque, la pratique uniquement sur des pistes prévues à cet effet, et l’utilisation de matériel en bon état sont des clés pour limiter le risque d’accidents graves.

Illustrations  © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *