camps tempête k2

Le vent menace les expéditions au K2 : « Si la tente a disparu, nous devrons rentrer à la maison »

Des dégâts considérables ont été recensés dans plusieurs camps d’altitude. Certaines équipes se préparent à repartir à l’assaut de la montagne, d’autres n’excluent l’hypothèse d’un abandon. C’est notamment le cas de Mingma Gyalje Sherpa.

Le vent rebat les cartes au K2

Il menait la deuxième équipe à arriver au camp de base il y a plusieurs semaines. Mingma Gyalje Sherpa se fait désormais du souci pour la suite de son expédition. Tout avait pourtant bien commencé. Sa petite équipe avait pris en charge l’équipement de la voie en cordes fixes entre les Camps 1 et 2 et avait contribué jusqu’au dessus de la pyramide noire aux côtés d’autres grimpeurs. Mais la tempête de ces derniers jours pourrait bien compliquer la suite. Car le vent a soufflé très fort sur le K2 et les camps d’altitude n’ont pas été épargnés. Mingma écrit : « Nous avons la plupart de notre matériel dans le Camp 2 qui est juste en dessous de la Pyramide Noire. Si la tente a été explosée, alors nous devrons rentrer à la maison. ». Avec son équipe, il attend une bonne fenêtre météo pour monter vérifier sur place.

« Les revers sont inévitables »

Il y a quelques heures, Nims Dai avait constaté la perte d’une bonne partie de son matériel au Camp 2. Les « revers sont inévitables dans la vie, surtout lorsque vous repoussez vos limites et cela ne devrait que vous rendre plus fort » assène le Népalais, ex-membre des forces spéciales britanniques. Il a cependant plus d’un tour dans son sac et compte bien repartir dès que possible. Le programme est chargé : « nous devrons effectuer un autre transport de charge lourde vers les camps supérieurs, comme la dernière fois, mais peut-être un peu plus lourd. ».

Planning serré pour le 15 janvier

Seven Summit Treks (SST) ne s’en laisse pas compter, « une équipe est prête pour le Camp 4 ». Ouverture du camp que l’agence organisatrice fixe au 15 janvier. Avec ce nouveau planning particulièrement serré, Chhang Dawa Sherpa, le patron, explique que son équipe partira dès aujourd’hui. Il compte même grimper en personne pour « aider à réparer la voie et les camps ». Il explique qu’il y a bien 5 tentes qui ont disparu du Camp 2, mais aussi des bouteilles d’oxygène et des cordes. Les dernières prévisions météo risquent pourtant de mettre en péril un plan si serré. Mingma G. Sherpa a d’ailleurs annoncé que le temps changeait et qu’ils allaient devoir « rester au camp de base quelques jours ». Le plan de SST serait-il trop optimiste ?

L’expérience prime

John Snorri et Ali Sadpara avaient sorti tout le contenu de leur tente pour tout harnacher solidement. Et la tente était repliée. D’après Explorersweb, Tamara Lunger et Alex Gavan avaient fait de même. Grâce à la précieuse expérience hivernale de Sadpara ou Lunger, ces équipes pourraient avoir beaucoup moins souffert de ces jours de tempête.

Illustrations Position approximative des Camps 1 et 2 © Google Earth – 2020 CNES Airbus Maxar Technologies

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *