Chaudun

Chaudun : ce village de montagne rayé de la carte et vendu par ses habitants !

Dans cette enquête poétique, Luc Bronner trace le portrait de Chaudun et de ces habitants. Ce village des Hautes-Alpes a aujourd’hui disparu. Jadis, des hommes et des femmes vivaient là, loin de tout. Ils survivaient.

En octobre dernier, Luc Bronner publiait « Chaudun, la montagne blessée » aux Editions du Seuil. Le directeur des rédactions du journal Le Monde, originaire des Hautes-Alpes, s’est intéressé à un village déserté. Il raconte cette histoire, en s’appuyant sur des documents d’archives qu’il est allé glaner aux quatre coins de la planète, jusqu’à la bibliothèque d’Harvard. Une enquête précise et minutieuse pour ce qui se résume désormais à un simple point sur la carte IGN. Chaudun, c’est le nom de ce village, n’est plus. A la fin du XIXème siècle, les habitants ont vendu leurs terres à l’administration des Eaux et Forêts. Ils ne parvenaient plus à vivre dans leur village et espéraient trouver, en Amérique notamment, un nouveau départ.

Lire aussi : Quand 6.000 Haut-Alpins partirent pour leur « rêve américain »

Chaudun : de la surexploitation agricole et forestière à la toute puissante forêt

Au fil des décennies, les hommes – pas si nombreux – ont exploité les terres autour de ce petit village situé à une vingtaine de kilomètres de Gap. De la forêt séculaire qui recouvrait le secteur, il ne restait plus grand-chose lors de la vente des terres au tournant du siècle. Pourtant, les images satellites présentent aujourd’hui une région couverte d’une forêt très dense. Qui a peu à peu grignoté le moindre bâtiment d’époque.

Que s’est-il passé entre temps ? C’est ce que raconte Luc Bronner. La dure vie des paysans de Chaudun, la surexploitation de leurs alpages, les rôles de chacun dans ce petit village coupé et privé de tout. On y découvre les instituteurs, les curés, les maires, la terrible mortalité infantile. Ces évocations tour à tour poétiques ou très prosaïques mènent le lecteur jusqu’au point de non-retour. Celui atteint par les habitants du village quand la nature, exsangue, n’est soudain plus capable de les faire (sur)vivre.

Chaudun, la montagne blessée, Luc Bronner, Ed. du Seuil, 17 € | Disponible dans votre librairie ou en ligne.

Illustrations  © Editions du Seuil

Adélie F.

Libraire, Adélie partage avec vous sa passion pour les livres. La littérature de montagne est un vaste domaine qu'elle essaie de vous faire partager. Entre les montagnards et autres alpinistes qui s'essaient à l'écriture et les grands écrivains qui s'essaient à la montagne, les lectures ne manquent pas ! Elle chronique également des films, expos... Pour la contacter directement : adelie@altitude.news !

Voir tous les articles de Adélie F. →

2 réflexions sur « Chaudun : ce village de montagne rayé de la carte et vendu par ses habitants ! »

    1. Bonjour,
      N’hésitez pas, si cet ouvrage vous intéresse, à l’acheter dans votre librairie de quartier. Si vous choisissez de le commander en utilisant le lien sur cette page (mais rien ne vous oblige), sachez que Amazon reverse un pourcentage de la vente à Altitude. C’est l’un des moyens de financer le fonctionnement de ce site dont le contenu est 100% gratuit.
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *