vent au K2

Au K2 : des tentes du Camp 2 pulvérisées par le vent !

Pendant que les équipes s’abritaient du mauvais temps au camp de base, les vents violents balayaient la montagne. Les premiers constats sur les camps d’altitude sont sans appel, les tentes sont dans un piteux état. Pour celles qui n’ont pas simplement disparu, soufflées par la puissance des éléments.

Dégâts considérables au Camp 2 : tentes pulvérisées au K2

Hier, Nims Dai et son équipe ont profité d’une relative accalmie pour repartir dans la voie. L’objectif premier était de faire un bilan des dégâts de plusieurs jours de tempête, notamment aux Camps 1 et 2. Les tentes vides sont des proies faciles pour le vent. Les himalayistes hivernaux, habitués des tempêtes de la saison froide, perdent régulièrement du matériel à cause du mauvais temps. Pour décrire le Camp 2, Nims évoque des « débris ». Il détaille : « Nos tentes et tout le matériel que nous avions laissé pour aller vers le sommet ont été détruits et balayés par le vent ».

Au-delà des tentes, ce sont les « sacs de couchage, les matelas » mais aussi le matériel de parapente que Nims comptait utiliser depuis le sommet. L’équipe de reconnaissance est de retour au camp de base « dévastée par les nouvelles ». L’état des lieux n’est pas meilleur au Camp 1 où Sergi Mingote et Juan-Pablo Mohr semblent également avoir perdu du matériel. Ses derniers ont bon espoir que leur stockage de matériel du Camp 2 est encore intact. « parce que si ce n’est pas le cas, ce sera mal engagé. Très mal » assène Mingote dans son bilan quotidien.

Une avalanche au petit matin

D’autres doivent monter aujourd’hui, pour aller vérifier l’état de leur matériel. Si le vent s’est calmé, les dangers de la montagne ne sont pas écartés pour autant. Dimanche matin, aux alentours de 8h15, une avalanche aux mensurations imposantes a dévalé le K2, jusqu’au pied de la montagne, à proximité du Camp de Base avancé. Personne n’était dans le secteur. Un rappel que le K2 en hiver se ne laissera pas conquérir aussi facilement que le début d’hiver clément pouvait le laisser penser.

Cette semaine, le temps va rester instable. Avec des accalmies cernées par des le retour du vent, notamment au-delà de 7.000 mètres. Toujours pas de chutes de neige significatives, mais le vent est le principal ennemi des grimpeurs. Le matériel perdu dans les différents camps pourra-t-il être remplacé ? Les plans initiaux étaient de profiter de cette nouvelle fenêtre de temps correct pour aller vers les Camps 3 et 4. Avec ces mauvaises nouvelles, il va falloir d’abord réalimenter les Camps 1 et 2. Et rester motivés. Le Camp 2 a été ouvert quelques jours avant Noël. Si l’équipement de la voie (jusqu’à 7.300 mètres) semble avoir moins souffert que les camps, une bonne partie du travail de portage de ces 15 derniers jours a été réduit à néant. Comme le conclut Sergi Mingote : « ça, c’est le K2 en hiver ».

Illustrations  © SST FB

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *