SST au K2

Seven Summit Treks : le géant népalais derrière l’expédition hivernale au K2

On parle de 4 expéditions distinctes au K2, pourtant il est une organisation qui prend plus de place que les autres cet hiver : Seven Summit Treks. Le géant népalais du tourisme de montagne se fait là un beau coup de pub, son patron a répondu à une rare interview ces derniers jours dévoilant un peu plus les rouages de son empire.

Seven Summit Treks : la plus grosse entreprise du Népal

Dans une interview pour le journal espagnol El Correo (lien en espagnol),  Mingma Sherpa répond à quelques questions. Cet aîné d’une fratrie de 6 frères et sœurs a aujourd’hui la quarantaine. Il est à la tête de la plus grande entreprise privée du Népal. Il fait travailler près de 2.000 personnes : quelques « 500 sherpas, 50 cuisiniers, 150 assistants de cuisine, plus de 1.000 porteurs ». Ses clients viennent du monde entier et se comptent en milliers chaque année. Son organisation 100% népalaise permet à Seven Summit Treks de pratiquer des tarifs très compétitifs. C’est comme cela que l’opérateur est devenu leader des treks et expéditions au Népal. Et de très loin. « Plus de la moitié des clients qui veulent gravir l’Everest » ont recours aux services du géant népalais.

Une partie des équipes SST réunies pour une formation.

Une approche commerciale décriée

Seven Summit Treks (SST) avec ses milliers de clients et ses organisations titanesques contribue à banaliser les expéditions sur les plus hauts sommets du monde. Mingma Sherpa ne comprend pas les critiques qu’on lui adresse. Bien « avant les 8.000, le premier endroit où la montagne a été commercialisée était les Alpes. Là où l’alpinisme est né. Il y a des guides là-bas depuis presque cent ans et la montagne est commercialisée ». Pourquoi en serait-il autrement en Himalaya ? Le Népalais comprend qu’il y a différentes manières de gravir une montagne, et il ne cherche pas à les opposer. « Chacun grimpe comme il le souhaite ».

Pourtant, si l’expédition de SST au K2 parvient au sommet,  à grand renfort d’équipes surdimensionnées de sherpas, de bouteilles d’oxygène et de cordes fixes, c’est bien elle que l’on retiendra comme la première à avoir réussi là où tant d’autres ont échoué. D’autres qui refusaient d’utiliser de l’oxygène. D’autres qui refusaient l’armada des expéditions commerciales. Avec de telles règles, Seven Summit a déjà gagné. Depuis longtemps…

Illustrations  © SST – Seven Summit Treks

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *