Jennie Symons saute une barre rocheuse, perd un ski et chute… longtemps !

La scène se passe il y a quelques jours en Nouvelle-Zélande. La freerideuse américaine Jennie Symons s’élance dans une pente assez raide, une zone rocheuse lui barre le passage. Qu’importe, elle va la sauter… C’est sans compter sur ce ski qui a eu la mauvaise idée de déchausser juste avant le saut. La suite n’est pas brillante. Perte d’équilibre, le deuxième ski ne fait la malle, roulé-boulé, le casque s’échappe à son tour, puis un bâton, les lunettes… un joli crash que les connaisseurs aiment à appeler un tomahawk, tant les rotations du skieur ressemblent à celle du fameux missile américain.

Jennie Symons va bien !

Cette descente comptait pour les Winter Games NZ, une compétition de freeride dans laquelle – évidemment – elle n’aura pas marqué beaucoup de points. « C’était ma première chute de cette envergure, et j’étais surpris d’aller aussi bien ! » explique-t-elle au magazine néozélandais Stuff. Car Jennie Symons s’est relevée, un peu contusionnée, mais sans aucune blessure grave !

Elle est revenue quelques heures plus tard sur les lieux du crash pour tenter de retrouver sa caméra. Ses recherches n’ont rien donné.

Lire aussi : Angel Collinson, la chute de la décennie !

Illustration © The North face Frontier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here