montagne altitude default

Chamonix domine l’exploitation estivale de la montagne

Dans son dernier rapport « Indicateurs et Analyses », l’Observatoire de Domaines Skiables de France présente des chiffres très intéressants sur les activités estivales. Tout d’abord, il faut garder en tête que seul un exploitant de remontées mécaniques sur deux est ouvert en été.

60% perdent de l’argent en été

Ils sont seulement 40% à couvrir leurs charges de fonctionnement. Comprendre, pour 6 exploitants sur 10, ouvrir des remontées mécaniques en été coûte + que cela ne rapporte. C’est bien sûr différent à l’échelle de la station mais bien plus difficile à mesurer. Car sans cette offre estivale de remontées mécaniques, le nombre de visiteurs attirés dans la station serait moindre. Moins de chiffre d’affaire sur l’hébergement, pour les commerces et d’autres activités locales.

Chamonix, le cas à part

Sur l’été 2016, 48% des recettes de remontées mécaniques en France étaient concentrées sur Chamonix. Il faut dire que la Compagnie du Mont Blanc (l’opérateur à Chamonix) gère des sites très fréquentés. Entre le Train du Montenvers qui vous emmène jusqu’à la Mer de Glace (ou presque), le Tramway du Mont-Blanc ou encore le Téléphérique de l’Aiguille du Midi, près d’un million de titres de transport sont vendus dans le secteur chaque été.

EN SAVOIR PLUS > Lire l’ensemble du rapport

 

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *