4 saisons

Stations 4 saisons, une réalité ailleurs, le futur en France ?

A l’heure où l’on ne parle plus que d’ouvertures de domaines skiables dans certaines stations françaises, la saison « estivale » n’est pas encore terminée dans d’autres pays. Promenez-vous dans une station de montagne française entre mi-avril et début juillet. Puis reprenez votre balade entre début septembre et début décembre. Vous n’allez pas croiser grand monde. A l’exception des locaux qui ne sont pas toujours très nombreux, c’est vide. Et pour cause, on a coutume de dire que la station est… fermée ! De plus en plus de stations se réclament « 4 saisons », voyons ce qu’il en est chez nos voisins.

En Autriche

A Serfaus, l’été dure (presque) jusqu’à l’hiver. La plupart des activités sont ouvertes jusqu’au 22 octobre : la luge d’été, l’accro-branche, les pistes de VTT (et les remontées mécaniques qui vont avec). A Skiwelt, la plupart des remontées mécaniques ouvertes l’été restent opérationnelles jusqu’à fin octobre. Certaines poussent même jusqu’à début novembre, comme sur le domaine de Wilder Kaiser. De mai à octobre, le regroupement de stations Skiwelt propose pas moins de 6 parcs d’activités en montagne, regroupant activités à sensations, jeux de réflexion, infrastructures de détente. Et dès décembre jusqu’à mai, la saison de ski prend le relais. Une exploitation touristique 11 mois sur 12.
Dans ces stations, les hébergements et les commerces restent ouverts en septembre, octobre. La clientèle étant à dominante allemande, les alpes autrichiennes profitent des clients de tous les lander allemands qui sont en vacances scolaires tout au long du mois d’octobre.

En Suisse

A Verbier, un skibus circule à l’année dans la station et plusieurs remontées ne ferment pratiquement jamais. Au mois de Novembre, elles ne fonctionnent que le week-end, le reste de l’année les remontées « estivales » sont opérationnelles. Fin octobre à Arosa, la plupart des hébergements sont ouverts, les navettes gratuites également. Il faut dire qu’en Suisse les vacances de Toussaint (chez eux d’Automne) sont un peu plus tôt qu’en France. Du coup, les stations sont nombreuses à considérer que le mois d’octobre, au même titre que juillet ou août est la Haute Saison.

 

Des exceptions françaises ?

Il y a une exception à la règle en France, c’est Chamonix. Et pour cause, la capitale mondiale de l’alpinisme fonctionne vraiment à l’année. Le téléphérique de l’Aiguille du Midi est ouvert de mi-décembre jusqu’à début novembre. Quant au train du Montenvers, il ne ferme que quelques semaines en octobre et en novembre. Ce n’est pas pour rien si Chamonix représente près de la moitié des recettes de remontées mécaniques de France en dehors de l’hiver.

Tignes, quant à elle, met en avant son côté « OPEN » (c’est son nouveau slogan). On peut même y skier 11 mois sur 12. Si on y regarde de plus près, certains mois le glacier n’est ouvert qu’un seul jour comme en Septembre. C’est suffisant pour dire qu’on peut skier en Septembre, mais mieux vaut ne pas venir en vacances une semaine trop tôt !

 

 

Dans les stations françaises tournées vers l’hiver, une partie des hébergements, des restaurants et des commerces n’ouvre même pas en juillet août. Alors en septembre, octobre, inutile de venir en vacances dans ces machines à ski… A l’heure où les élus et experts du secteur encouragent une exploitation plus étalée sur l’année, il y a encore de gros progrès à faire dans nos montagnes françaises.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *