Prix de l’immobilier dans les stations de ski : classement mondial 2018

Le spécialiste britannique de l’immobilier Savills a publié récemment son classement des stations où le mètre carré est le plus cher. L’étude se base sur les biens dont le prix dépasse les 700.000 €. Quelques stations françaises se retrouvent dans le classement, aux côtés des Américaines, des Suisses et de quelques Autrichiennes. C’est la station nord-américaine d’Aspen (Colorado) qui l’emporte avec des chalets qui se négocient à près de 21.000 € le mètre carré. A Val d’Isère (Savoie, France), on est juste derrière, avec environ 20.000 € le mètre carré. Quasiment le double du prix moyen du mètre carré dans le 16ème arrondissement de Paris. Courchevel 1850 complète ce podium.

Le classement

immobilier classement
Classement Savills World Research

D’après l’étude, un chalet de 7 chambres, 7 salles de bain, récemment meublé avec sa superbe vue et son spa, coûte quelques 12 millions d’Euros à Val d’Isère. Il vous en coûtera le tiers du prix si vous préférez Morzine (Haute-Savoie). Les analystes précisent que ces prix pourraient augmenter à l’approche de la construction du téléphérique reliant le centre de Morzine à Avoriaz.

Attendez encore un peu si vous souhaitez investir à Verbier (Suisse). Les prix baissent depuis plusieurs années. Pour autant, investir dans la station reste hors de prix (environ 17.500 € du mètre carré, comme à St Moritz).

Au-delà de ces prix moyens, l’étude évoque les biens négociés les plus chers dans l’année écoulée. C’est encore Aspen qui gagne avec les biens les plus « haut de gamme » à plus de 42.000 € du mètre carré. St Moritz suit avec 33.000 €.

Illustration © Savills World Research

 

Prix de l’immobilier dans les stations de ski : classement mondial 2018
4.5 (90%) 2 vote[s]

1 COMMENTAIRE

  1. L’évolution de la spéculation immobilière en station est assez inquiétante Car si les permis de construire se négocient aussi certainement il y a fort à parier que la spéculation n’epar pas à terme la libre circulation en montagne pour tous. Au moment où on tente de bidouiller la loi littoral les espaces montagnards subiront c’est certain les assauts des spéculateurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here