Expéditions hivernales 2019 : update au 14 janvier 2019

Pendant que les équipes arrivent progressivement au camp de base du K2, la cordée du Nanga Parbat est arrivée à son camp 3. De son côté, Simone Moro continue son acclimatation !

Nanga Parbat : le camp 3 et le mauvais temps

Déjà arrivés au début de l’Eperon Mummery sur le Nanga Parbat, l’expédition de Daniele Nardi a installé son camp 3 à quelques 5.700 mètres il y a quelques jours. L’arrivée sur l’Eperon marque le vrai début des difficultés dans cette voie jamais gravie jusqu’au sommet. Cette section de la voie s’étend sur quelques 1.000 mètres de dénivelé. Nardi s’y est déjà essayé, en vain. Au-delà de l’Eperon, le parcours est assez peu connu. Un grand glacier et encore presque 1.500 mètres à monter jusqu’au sommet.  Pour le moment, l’heure est à une sérieuse détérioration de la météo. De fortes chutes de neige accompagnées de vents violents sont prévues pour les prochains jours, obligeant l’équipe à rester au camp de base.

K2 : ils arrivent !

Arrivée prévue aujourd’hui pour la première équipe au camp de base du K2. Le groupe russo-kazakho-kirghize était en effet à Concordia hier. Ce site marque la confluence des deux grands glaciers  de la région : le glacier Godwin-Austen (qui remonte vers le K2) et le glacier du Baltoro (que les hommes suivent déjà depuis plusieurs jours). Il ne reste que quelques heures pour rallier le camp de base du K2 depuis Concordia. C’est sous la neige mais en pleine forme que les hommes sont arrivés hier à Concordia.

La deuxième équipe, celle du Basque Alex Txikon, est deux jours en arrière. Ils devraient donc arriver aux alentours de mercredi au camp de base. Txikon a également donné des nouvelles rassurantes de son groupe. Tout le monde va bien et la météo devrait rester clémente dans les prochains jours, laissant le temps aux deux groupes d’installer sereinement leur camp de base.

Manaslu : Moro toujours en acclimatation

L’Italien Simone Moro était toujours sur les pentes du Mera Peak il y a quelques jours. Son but ? Une deuxième ascension de ce sommet de presque 6.500m, avec cette fois-ci une nuit en très haute altitude. Une fois l’acclimatation terminée, Moro quittera la région du Mera pour retourner vers l’Ouest et le Manaslu, distant de quelques 250 km (à vol d’oiseau).

Lire aussi : Expéditions Hivernales 2019, update au 8 janvier 2019

Illustration © FB Alex Txikon

Expéditions hivernales 2019 : update au 14 janvier 2019
4.5 (90%) 6 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here