Liaison Orelle – Val Thorens : une nouvelle télécabine ou pas ?

Depuis plusieurs mois, la Société des Téléphériques d’ORelle (STOR) planche sur un projet ambitieux. Dans la dynamique de renouvellement de la télécabine 3 Vallées Express, qui relie aujourd’hui la Vallée de la Maurienne au site de Plan Bouchet, elle travaille à la création d’une nouvelle télécabine qui emmènerait skieurs et piétons jusqu’au sommet de la Cime Caron. Pour atteindre la station de Val Thorens, les visiteurs sont aujourd’hui obligés de basculer sur un télésiège et surtout de chausser leurs skis pour redescendre sur le versant Tarentaise.

Avec ce projet, il serait possible de relier Maurienne et Tarentaise à pied. Les deux tronçons de télécabines côté Maurienne étant reliés au Téléphérique de la Cime Caron, lui-même relié au cœur de station de Val Thorens par deux autres télécabines. Les partisans du projet se réjouissent donc de la mise en place d’un tel ascenseur valléen qui pourrait « soulager les routes d’accès aux stations de Tarentaise lors des pics de circulation hivernaux ». Une logique surtout valide s’agissant du ski à la journée ; le trajet Maurienne – Val Thorens via 7 remontées mécaniques différentes avec ses bagages n’étant pas une option très évidente à populariser.

Un projet qui en cache d’autres

Ce projet est plus large que ces seules installations puisque une partie des pistes qui quittent la Cime Caron pourraient également être remaniées. La piste rouge qui relie le sommet au pied du téléphérique de la Cime Caron pourrait ainsi devenir bleue ; offrant une plus grand accessibilité aux skieurs « intermédiaires et débutants ». Ce projet a trouvé de nombreux supporters l’hiver dernier, quand le téléphérique de la Cime Caron était fermé pour des raisons techniques, rendant cette zone du domaine inaccessible. Un deuxième accès permettrait à coup sûr une exploitation plus résiliente.  

Le renouvellement de la télécabine existante (3 Vallées Express) devrait être assorti de transformations dans la vallée. Notamment de la gare Aval et des parkings. Autre élément évoqué sans beaucoup de détails : une possible gare routière.

Un premier avis défavorable du CNPN

Suite à différentes étapes d’enquêtes publiques et de consultations, la STOR était dans l’attente d’un retour du Conseil National de Protection de la Nature (CNPN). Un tel projet ayant un impact sur plusieurs espèces de végétaux, d’oiseaux et de chiroptères. Certaines étant particulièrement menacées. En mai dernier, cette émanation du Ministère de la Transition Ecologique et solidaire a rendu un avis défavorable au projet. Au prétexte qu’il ne prenait pas suffisamment en compte certaines espèces. Le rapport cite également « l’absence d’évaluation des impacts liés au dérangement induit par l’augmentation de la fréquentation » ainsi que « des mesures d’accompagnement, de réduction et d’évitement, confuses, inadaptées voire contre-productives ».

La STOR doit donc revoir sa copie et d’ici là, les travaux sont en attente. Ils devaient se dérouler sur l’été 2019 et l’été 2020, en vue d’une mise en service en début d’hiver 2020-2021. La démolition du Restaurant de la Cime Caron devait être la première étape du chantier, dès la deuxième moitié du mois de juin. Le restaurant ne disparaitra pas mais sera inclus dans la « nouvelle Cime Caron » sous une autre forme.

Doppelmayr fournira les remontées mécaniques : des télécabines 10 places capables d’atteindre la vitesse de 7m/s.

Illustration  © DCSA – Orelle

Liaison Orelle – Val Thorens : une nouvelle télécabine ou pas ?
4 (80%) 18 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here