montagne altitude default

La Compagnie des Alpes en passe de perdre la station des Deux Alpes

Fin 2019, les communes délégantes du Domaine Skiable des Deux Alpes avaient annoncé la couleur. Une résiliation anticipée de la Délégation de Service Public (DSP) pourrait avoir lieu prochainement. Le prochain conseil municipal, le 14 février, devrait entériner cette résiliation ainsi que le choix du nouveau délégataire. Les communes de Saint Christophe en Oisans et Les Deux Alpes devraient en effet choisir la SAEM Société Touristique de l’Alpe d’Huez pour remplacer la Compagnie des Alpes (CDA) , actuel exploitant.

40 millions d’Euros de chiffre d’affaires

La filiale de la Compagnie des Alpes « 2 Alpes Loisirs » a généré sur l’exercice 2018-2019 quelques 40 millions d’Euros de chiffres d’affaires. Sur un chiffre d’affaires global sur l’activité domaines skiables de l’ordre de 444 millions d’Euros (derniers chiffres disponibles), la contribution au chiffres d’affaires de la CDA approche les 10%.

Un manque à gagner sensible pour la Compagnie des Alpes qui sera cependant indemnisée pour la fin anticipée de la DSP. « Elle donnera lieu par ailleurs à l’indemnisation de 2 Alpes Loisirs pour les biens de retour et le manque à gagner conformément aux dispositions de la DSP » précise la Compagnie des Alpes dans un communiqué, expliquant que l’absence d’ « impact sur la guidance que le Groupe a annoncée lors de la présentation de ses résultats annuels ». Sur son dernier exercice, le groupe Compagnie des Alpes a dégagé un bénéfice en hausse : 62,2 millions d’Euros. Le cours de l’action CDA a néanmoins accusé le coup depuis l’annonce faite ce mardi.

Un choix pour accompagner le futur

Les communes délégantes ont fait le choix de résilier ces délégations (au nombre de trois) pour créer une Délégation unique plus à même d’accompagner les transformations à venir. La station iséroise s’est en effet engagée dans un ambitieux programme. En fin d’hiver dernier, quelques 500 millions d’Euros avaient été évoqués (en partie sur le domaine skiable). La Compagnie des Alpes s’était portée candidate mais n’a semble-t-il pas été retenue. Le groupe, leader de l’exploitation de domaines skiables, gère toujours les pistes de La Plagne, Flaine, Serre Chevalier ou encore Tignes.

Parmi les projets que ce nouvel exploitant pourrait faciliter, la construction d’une liaison avec l’Alpe d’Huez. Une idée ancienne qui a fait rêver des générations d’exploitants. Avec la SATA (qui exploite déjà l’Alpe d’Huez) aux commandes aux Deux Alpes, l’idée pourrait devenir réalité. Autre point fort de la SATA, elle gère déjà le domaine de La Grave, largement dédié au free-ride. Elle a d’ores et déjà lancé des investissements lourds pour moderniser son téléphérique. Cette attribution de DSP à la SATA pourrait également remettre la liaison La Grave – Les Deux Alpes sur la table.

On voit poindre à l’horizon un gigantesque domaine skiable, réunissant les trois stations phares de l’Oisans. Aujourd’hui, Les Deux Alpes comptent 200 km de pistes, l’Alpe d’Huez 250 km et La Grave – la Meije des hectares de hors-piste. L’ensemble pourrait constituer l’un des plus grands domaines skiables européens.

Illustration © Office de Tourisme Les Deux Alpes – B.Longo

3.7/5 - (38 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.