Népal électricité

Les Népalais manquent d’électricité, le pays en vend à l’Inde !

Alors que certaines régions du Népal ne sont toujours pas connectées au réseau d’électricité et que certaines industries manquent d’énergie, le pays vend ses précieux Watts à l’Inde voisine.

Petit pays en voie de développement aux confins de l’Himalaya, le Népal compte près de 10% de sa population non reliée au réseau électrique. Certaines industries ne fonctionnent pas à pleine capacité par manque d’électricité. Pire, les plus gourmandes font fonctionner leur propre générateur diesel pour compenser ce manque. Dans le même temps, les centrales du pays produisent toujours plus d’énergie. Notamment depuis la mise en service de la centrale hydroélectrique du Haut Tamakoshi l’été dernier. Une énergie qui termine en partie… chez le voisin indien. Le phénomène n’est pas près de s’arrêter, avec la mise en service prochaine de nouvelles centrales hydroélectriques.

Le Népal produit de plus en plus d’électricité mais ne peut la consommer

Un tel paradoxe provient du manque d’infrastructure de transport d’électricité. Comprendre : le réseau népalais n’est pas en capacité de délivrer toute l’électricité nécessaire dans le pays. Jusqu’au début du mois de novembre, une partie de la production était perdue. Désormais, elle est vendue à bas prix aux indiens, en recherche permanente d’énergie. Plusieurs chantiers sont en cours pour étendre le réseau national mais ils prennent du retard. Les batailles juridiques avec les propriétaires qui ne veulent pas de pylônes sur leurs terres sont notamment en cause. C’est « comme vendre de la nourriture à vos voisins quand votre famille meurt de faim » décrit un expert dans le Nepalitimes (lien en anglais).

Lire aussi : Le Népal, destination incontournable en 2022 selon le Lonely Planet

La vente d’électricité à l’Inde se fait au rabais, presque 3 fois moins cher qu’aux consommateurs népalais. Mais faute de pouvoir tous les atteindre, les décideurs de Katmandou considèrent que c’est mieux que rien. Même si le deal n’est pas gagnant-gagnant. Quand à la saison sèche le Népal manque parfois d’électricité, il en achète à l’Inde deux fois plus cher que le tarif auquel il la lui vend le reste de l’année. Difficile de négocier avec un géant comme l’Inde quand on est le Népal. D’autres pays de la région alimentent l’Inde en électricité. A commencer par le Bhoutan qui en a fait sa première industrie .

Illustrations © Pixabay

4.6/5 - (13 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.