andorre youtube

L’Andorre ou le paradis fiscal des youtubers !

Au cœur des Pyrénées, l’Andorre n’est plus officiellement un paradis fiscal depuis 2009 mais un « pays coopérant à faible fiscalité », de quoi attirer les youtubers et leurs revenus !

Si nombre de youtubers français sont tentés par s’installer à Dubaï, leurs homologues espagnols préfèrent élire domicile dans les Pyrénées. Et ils quittent Madrid ou Barcelone par dizaines pour rejoindre les montagnes. Et pas n’importe où. Dans la Principauté d’Andorre, qui offre un cadre fiscal plutôt attrayant. Les impôts sont peu élevés (un maximum de 10% d’imposition sur les tranches les plus hautes), le secret bancaire demeure… Et le petit Etat a beau être entouré de montagnes, il est proche de Barcelone comme de Toulouse et séduit avec ses stations de ski et ses boutiques de luxes.

Si bien que des youtubers français envisagent désormais de quitter les Emirats pour venir découvrir les charmes de l’Andorre. Le pays semble même être fait pour eux tant il est à l’avant-garde en termes de couverture internet. Depuis 2013, la principauté dispose d’une couverture fibre complète. Depuis 2014, l’ADSL n’y existe plus. Le réseau cuivre, lui, a disparu en 2016. Mais il y a un mais…

Le prix de l’immobilier grimpe en flèche

L’arrivée de cette nouvelle population au fort pouvoir d’achat a contribué à une hausse de près de +30% du prix de l’immobilier. Les locaux ont désormais du mal à se loger dans leur propre pays. Quant à la culture locale, elle est malmenée par l’afflux de résidents étrangers. Notamment sa langue, le catalan, que les habitants parlent de moins en moins. Le législateur andorran a donc décidé de mettre en place deux nouvelles règlementations. Une barrière à l’achat de biens immobiliers pour les habitants temporaires ou ceux qui ne sont pas là depuis suffisamment longtemps.

Ainsi que l’obligation d’apprendre le catalan pour tous les résidents. Une nouvelle règle qui ne plait pas vraiment aux youtubers. Résultat, ils le font savoir à leurs millions de followers et le gouvernement andorran adoucit sa mesure dans la foulée. Le 12 septembre dernier, Xavier Espot, le chef du gouvernement, a précisé que l’obligation de maitriser le catalan serait finalement réservée aux emplois en contact avec du public.

Illustration © Pixabay

4.7/5 - (7 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.