Ladakh

Apprendre le ladakhi, ce dérivé du tibétain ancien parlé en Himalaya !

Au Ladakh, cette région montagneuse aux confins de l’Inde, les habitants sont majoritairement tibétains. Ils parlent une langue très spécifique à la région, un « dialecte tibétain très conservateur », appelé le ladakhi. Dans Parlons ladakhi, le linguiste et mathématicien Bruno Poizat propose un guide pour apprendre à parler cette langue.  Et même de quoi découvrir son écriture !

Apprendre le ladakhi !

Bon courage tout de même car « les langues tibétaines sont tellement différentes des langues européennes qu’un simple manuel de conversation ne vous servira à rien ». Il vous faudra donc vous plonger dans un peu de grammaire pour mieux maîtriser quelques rudiments de ce dialecte très dépaysant ! Pour vous donner une idée voici quelques consonnes prises au hasard…

lettres ladakhi

Ce dialecte diffère quelque peu que vous soyez dans le bas-Ladakh (où il est assez proche du Balti), dans la vallée de la Nubra ou dans la capitale Leh. Le ladakhi n’est parlé que par quelques dizaines de milliers de locuteurs (185.000). Tous géographiquement assez proches. Mais avec les autres dialectes dérivés du tibétain ancien, c’est une aire linguistique de près de 6 millions de personnes qui se dessine. On en trouve au Pakistan, en Inde, au Népal et évidemment en Chine. Des langues qui ont bien dérivé au fil du temps : « les usagers de dialectes différents ne se comprennent pas » précise Bruno Poizat.

Lire aussi : Djule ! L’incontournable mot ladhaki aux multiples significations…

Une invitation à la découverte du Ladakh

Si apprendre la langue vous rebute, une bonne partie de l’ouvrage est consacrée à l’histoire et la culture de cette région himalayenne. Ce « petit livre est une invitation à visiter ce pays » affirme l’auteur. Il évoque par exemple la coutume du « dzangs ». Il « est poli de refuser plusieurs fois de suite une offre de nourriture, surtout de thé salé au beurre ou de bière locale, avant d’accepter ». A appliquer chez l’habitant. Dans votre hôtel ou dans un restaurant qui ne reçoit que des touristes, vous risquez fort de juste refuser…

Parlons ladakhi, tibétain occidental, Bruno Poizat, L’Harmattan, 22,5 € | Disponible en librairie ou en ligne !

Illustration © DR

Adélie F.

Libraire, Adélie partage avec vous sa passion pour les livres. La littérature de montagne est un vaste domaine qu'elle essaie de vous faire partager. Entre les montagnards et autres alpinistes qui s'essaient à l'écriture et les grands écrivains qui s'essaient à la montagne, les lectures ne manquent pas ! Elle chronique également des films, expos... Pour la contacter directement : adelie@altitude.news !

Voir tous les articles de Adélie F. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *