Pierre Novat

Quand les plans de pistes se révèlent être des œuvres d’art

Pendant près de quarante ans, un homme a peint des montagnes. Pas n’importe lesquelles, sa spécialité : les domaines skiables. Des années 1960 jusqu’à la fin de sa vie, Pierre Novat a dessiné des plans de pistes de ski. Presque toutes les stations françaises ont, à un moment de leur existence, fait travailler cet artiste. Vous avez forcément déjà manipulé un de ces plans… S’il a également peint des panoramas urbains, c’est bien en montagne que son œuvre est la plus riche. Plus de vingt ans après sa mort, ses enfants ont repris le flambeau et ses plans des pistes pourraient bien entrer au musée !

Tignes
Val d’Isère, Tignes, 1967 – Atelier Novat

Une réalité bien à lui

Dès son premier panorama de Tignes Val d’Isère en 1964, la patte Novat est bien là. A partir d’une photographie, le peintre va mettre en valeur les domaines skiables comme personne. Ses tracés hyperréalistes cachent pourtant bon nombre de distorsions pour que l’esthétique puisse primer. « Ainsi la place donnée aux premiers plans et aux arrière-plans est très caractéristique de cet art qui exagère la profondeur de champ pour mieux faire ressortir le domaine skiable au centre de la composition » précise Christophe Gauchon dans la Revue de Géographie Alpine. Alors qu’on pourrait croire l’œuvre d’un géographe ou d’un cartographe, le résultat n’a rien à voir. Car c’est bien un artiste qui est à la manœuvre. Aujourd’hui, les vendeurs de plans de pistes vantent des techniques de pointe permettant de respecter distances, dénivelés et autres détails : à l’image de Kaliblue et de « photogrammétrie ». On s’éloigne franchement de la poésie de l’artiste…

Annecy
Lac d’Annecy en été – Atelier Novat

Ses enfants perpétuent son œuvre

Frédérique et Arthur Novat continuent de “faire” du plan de pistes dans l’atelier familial. Et deux techniques cohabitent désormais. La peinture a toujours une place importante, que Frédérique revendique. Mais pour arriver à mêler esthétique et précision des informations, Arthur a troqué les pinceaux paternels pour la palette graphique. Ajouter une nouvelle piste, changer une remontée mécanique, replanter des arbres, construire de nouveaux chalets… les stations changent et les plans se doivent de refléter ces nouveautés. Alors c’est bien souvent avec un ordinateur que ces modifications sont réalisées, de manière à pouvoir répondre rapidement aux besoins des stations clientes.

Aujourd’hui, les départements de l’Isère et de la Savoie se sont associés au Fonds Glénat pour le patrimoine et la création afin de permettre à ces plans de pistes d’entrer dans les collections publiques labellisées Musée de France et exposées au Musée Dauphinois de Grenoble ou au Musée Savoisien de Chambéry. Ensemble, ils cherchent à collecter les quelques 150.000 € qui permettraient à ces œuvres de Pierre Novat de rejoindre les musées alpins. En savoir plus et participer à la souscription

Illustrations © Atelier Novat

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *