montagne altitude default

Viaduc de Gênes : report de trafic sur les Alpes inévitable

Le 14 août dernier, un viaduc autoroutier s’effondrait au-dessus de la ville italienne de Gênes. Plus de 40 personnes y ont perdu la vie. Conséquence de cette tragédie, cet axe névralgique pour le trafic routier européen est coupé. Le report de tout ou partie de ces flux sur les axes alpins est inévitable. Côté français, plusieurs élus tirent d’ores et déjà la sonnette d’alarme face à une explosion de la circulation qui deviendra jour après jour une réalité.

Hausse du trafic sur les cols et tunnels alpins

Le député des Hautes-Alpes Joël Giraud a ainsi adressé un courrier à la Ministre des Transports pour lui demander de faire respecter les interdictions de transit international sur les axes les plus fragiles comme le col de Montgenèvre ou le Col de Larche.

Les reports sont surtout à prévoir sur les tunnels du Fréjus et du Mont Blanc. Jean-Yves Astouin, de la Fédération Nationale des Transports Routiers, confiait à BFMTV craindre des perturbations dans les Alpes pendant au moins un an.

Les professionnels s’organisent en effet pour éviter Gênes quitte à faire des détours importants. A ce stade, la police italienne laisse les transporteurs choisir leur chemin mais beaucoup craignent qu’un itinéraire obligatoire soit décidé par les autorités, pour éviter les engorgements de certaines régions.

Concernant les voyageurs en vacances en Italie, les autorités les invitent d’ores et déjà à emprunter les tunnels alpins.

Illustration Viaduc de Gênes © Salvatore1991

4.5/5 - (4 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.