Les monastères de montagne en Corée classés à l’UNESCO

Depuis juillet 2018, les Sansa ont rejoint la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il s’agit de monastères bouddhistes répartis dans les montagnes de la péninsule coréenne. Ces sept monastères sont des lieux de foi toujours en activité aujourd’hui. Entre le moyen-âge et le début du XXème siècle, les différents courants de pensées au pouvoir en Corée ont détruit la plupart des temples construits entre le VIIème et le IXème siècle. Quelques temples ont été conservés dans les villes mais les sites de montagne n’ont jamais cessé d’être utilisés et sont dans un très bon état de conservation. Ce sont ces lieux qui sont désormais patrimoine de l’Humanité. Très abîmés pendant les conflits avec le Japon au XVIème siècle, ces bijoux de l’architecture bouddhistes avaient pour la plupart été restaurés à la fin de la guerre, pour remercier les moines bouddhistes pour leur participation au conflit.

Les Sansa, chéris par le peuple coréen, sont désormais encore un peu plus protégés. La seule menace qui pèse véritablement sur eux est celle du feu. Majoritairement construits en bois, ces temples sont à la merci du moindre début d’incendie. Reste que depuis près d’un millénaire ils sont toujours debout !

Portfolio : les Sansa

Bouddhisme corée Temple Sansa Temple Corée

Lire aussi : Les volcans d’Auvergne classés à l’UNESCO

Illustrations : © CIBM   

Les monastères de montagne en Corée classés à l’UNESCO
4.6 (92%) 5 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here