Hélicoptère Gendarmerie

Nouvelle disparition dans le « Triangle des Bermudes » des Alpes du Sud

Une région montagneuse des Alpes du Sud concentre à elle-seule quatre faits divers tragiques en non élucidés. Une série de disparitions mystérieuses qui, à l’image du « Triangle des Bermudes »,  suscitent bien des hypothèses. Une nouvelle disparition vient compléter cette série d’affaires autour du Massif du Grand Morgon.

La région concernée est bien loin de ce triangle de l’Océan Atlantique connu pour toute une série de disparitions (pas si) inexpliquées de bateaux et d’avions. Il s’agit du massif situé au Sud du Lac de Serre-Ponçon, sur les hauteurs des villages de Savines-le-Lac et Crots, dans le Massif du Grand Morgon. Là, à la limite entre les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, une série de faits divers s’est produite depuis le milieu des années 1990. Il y a quelques jours, une nouvelle affaire est venue épaissir le dossier. Les disparitions du Grand Morgon.

Une première disparition en 1995

Tout a commencé durant l’été 1995. S’éloignant d’un groupe d’amis pour cueillir des fleurs, une soixantenaire venue de Gap disparait. Dès que les autorités sont prévenues, une reconnaissance aérienne est organisée. Puis des patrouilles de gendarmes vont quadriller la zone. Un doute subsiste sur la découverte du corps.   

Lire aussi : Incompréhensible, il abandonne sa jeep au milieu des montagnes

Vingt ans plus tard, seconde affaire

En juin 2015, des touristes viennent grimper sur le Pic de Morgon. Une belle journée estivale assez fréquentée. Une membre du groupe, également soixantenaire, a été perdue de vue dans la descente. Arrivés au parking, ses amis ne comprennent pas. La randonneuse a bel et bien disparu. Hélicoptère, équipe cynophile, les recherches ne donnent rien. Un appel à témoins est lancé, en vain. Un accident, une disparition volontaire, un enlèvement a un temps été évoqué, sans succès.

Ci-dessous, vue panoramique depuis le Pic de Morgon.

En 2016, une troisième affaire

Le jour de Noël 2016, une Parisienne d’un peu plus de 60 ans installée à Sisteron est en promenade dans le Massif du Grand Morgon. Elle est partit seule, son ami travaillant pour la journée. Deux jours plus tard, sa disparition est signalée. Mais il faut attendre le 30 décembre pour que l’enquête avance. On reconnait alors sa voiture sur un parking de départ de randonnées, aux portes de la forêt de Boscodon. Toutes ses affaires sont dans la voiture, y compris son téléphone. Les recherches menées dans la forêt et l’appel à témoins ne donnent rien. Cette personne n’a jamais été retrouvée. Tueurs en série de passage, prêtres au passé douteux installé dans le coin,… les hypothèses autour d’une piste criminelle sont nombreuses mais aucune n’a permis de remonter jusqu’à la disparue.

Il y a quelques jours, encore une disparition

Fin octobre 2020, c’est la disparition d’un homme de 41 ans venu du Var qui est venu compléter la série du Massif du Morgon. Sa voiture a été retrouvée sur un parking de départ de randonnées. Au pied du Pic de Morgon. Même si les affaires ne semblent pas véritablement liées, leur proximité géographique est étonnante. A ce jour, cet homme n’a pas été retrouvé et les recherches sur site ont été arrêtées, sans résultat.

Illustrations © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *