karl-erivan haub cervin

Le patron disparu en montagne aurait mis en scène sa mort ?

Le milliardaire allemand Karl-Erivan Haub est porté disparu depuis 6 ans dans le massif du Cervin (Suisse). Mais un travail de journalistes vient mettre à mal la thèse de l’accident. Et s’il n’était pas vraiment mort…

Une histoire à dormir debout ressurgit ces derniers jours outre-Rhin alors que le parquet de Cologne vient officiellement d’ouvrir une enquête sur la disparition d’un milliardaire dans les Alpes en 2018. Cet homme, Karl-Erivan Haub, n’est jamais revenu d’une course en montagne dans le massif du Cervin. Trois ans plus tard, il était déclaré mort. Son corps n’a jamais été retrouvé mais des rumeurs n’ont pas tardé à se propager. L’homme, alors patron du groupe de grande distribution Tengelmann, aurait mis en scène sa disparition. Il vivrait depuis à Moscou. Peut-être même avec une nouvelle compagne, sa supposée maitresse d’avant sa disparition. Son épouse Katrin, elle, vit toujours en Allemagne. Un résumé qui a tout de la théorie farfelue ou du scénario de film que l’on peine à croire.

L’enquête des journalistes allemands

Pourtant une journaliste de la chaine RTL, Liv von Boetticher, enquête depuis plusieurs années sur ce dossier. C’est même elle qui est à l’origine de la plainte qui a encouragé le parquet de Cologne à ouvrir une enquête. Elle parle dans Capital de « preuves solides qu’il aurait pu provoquer sa disparition intentionnellement ». Elle ajoute aussi « au moins une partie de sa famille en était au courant ». Et c’est là que ça se complique, parce que tout le monde a affirmé sous serment n’avoir aucune information à ce sujet.

Une plainte et le parquet ouvre une enquête

Une plainte a donc été déposée contre le frère du disparu, Christian Haub. En temps devenu patron à la place de Karl-Erivan. Christian aurait ainsi eu recours à une société de sécurité israélo-américaine pour mener une enquête suite à la disparition de son frère dès 2018. Christian a expliqué au tribunal avoir mandaté des enquêteurs en novembre 2020. La journaliste dispose de preuves sur ce petit mensonge dans les dates. Les enquêtes d’RTL comme de la société de sécurité mènent tout droit vers la Russie. Karl-Erivan Haub entretenait des liens étroits avec un certain nombre d’oligarques, pas parmi les plus fréquentables. Il y avait aussi une supposée maitresse russe, Veronika. Le disparu pourrait encore être en vie et aurait rejoint Moscou. Il ne serait donc pas congelé dans une crevasse d’un glacier suisse. L’enquête qui s’ouvre permettra peut-être de mettre un terme à 6 ans d’hypothèses ahurissantes.

Illustration – le Cervin © Pixabay

5/5 - (1 vote)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.