montagne altitude default

Zanskar, le trek de la rivière gelée

Rallier Karsha au Zanskar en marchant des jours durant sur la rivière gelée est bien plus qu’une randonnée. Petit tour d’horizon de cette aventure hors du commun.

N’oubliez pas vos gants

Si la région du Ladakh est une destination connue des randonneurs en été, certains aventuriers tenteront de venir en hiver. Depuis quelques années, des vols relient Delhi à Leh en plein cœur de l’hiver. En janvier ou février, les températures sont négatives toute la journée. La nuit, elles peuvent descendre jusqu’à -30°C. C’est donc vers une expérience assez rafraîchissante que nous nous dirigeons.

EN VOIR PLUSVol hivernal pour Leh (YouTube)

A l’arrivée à Leh, il faut un petit temps d’acclimatation. En effet, vous venez de vous poser à 3.500m d’altitude. Ne courrez pas tout de suite, vous allez vous étouffer ! Au bout de quelques heures voire au bout de quelques jours, votre corps s’est acclimaté. Temps pour vous de prendre un 4×4 en direction de Chilling, point de départ du trek. Avec ses 200 habitants, ce village de paysans est un haut lieu du rafting en été. En hiver, les eaux sont gelées, c’est le départ du Chadar Trek. Nous entrons désormais dans les gorges du Zanskar. Autour de la rivière gelée, les falaises sont abruptes. Jusqu’à 600m de parois verticales au-dessus de nos têtes.

Désormais les touristes sont là

Dix ans en arrière, seuls les locaux et quelques aventuriers zélés remontaient cette rivière gelée. Aujourd’hui, plusieurs agences de trek organisent des expéditions pour touristes. Il n’est donc pas rare de croiser du monde sur l’itinéraire. Mais l’hostilité du climat rend les lieux beaucoup moins fréquentés que les treks des alentours en été.

Comme le trek suit le cours de la rivière, la dénivellation n’est jamais trop violente. La destination, Karsha, au cœur du Zanskar, n’est qu’à 3.700m. Cependant quand la rivière n’est pas assez gelée, il faut faire quelques détours par la montagne. Cela peut occasionner de bonnes petites montées.
Au total, comptez 13 jours de marche pour aller jusqu’à Karsha et revenir. Il est possible de s’arrêter à Lingshed (à peu près à la moitié) pour ne faire que 8 jours de marche. Les journées peuvent être longues, jusqu’à 8h sur vos pieds.

Karsha, objectif du trek

Karsha, c’est la métropole du Zanskar, avec ses presque 500 habitants. 8 mois par an, la neige bloque le passage de plusieurs cols de montagne, isolant Karsha et ses habitants. Un monastère et une nonnerie surplombent le village. Près d’un cinquième de la population du village est moine ou nonne… Si les touristes ont fait leur apparition à Karsha depuis quelques années, leur faible nombre et la force des traditions locales ont permis de protéger le village. Qui reste un assez authentique village zanskarpa.

EN VOIR PLUS > Karsha, Zanskar

Vous ne verrez probablement pas de léopard des neiges. Pourtant ils sont bien là et leurs empreintes dans la neige vous le confirmeront. En attendant, c’est autour du feu que vous passerez les nuits sous la tente. Comme çà, pas de risque que le léopard vienne vous réveiller.
A l’issue des quelques 105 kilomètres de parcours, c’est le retour dans la vallée de l’Indus, à Leh.

Comment faire ?

Comptez près de 1.800 € pour la version longue en petit groupe, tout inclus ou presque (trajet depuis Delhi, nuits en tente, pension complète, le matériel, et le guide). Un plus gros groupe et l’itinéraire réduit et vous vous en tirez pour 1.200 €. Les vols France – Delhi à cette période ne sont pas très chers. Un vol direct Air India vous coûtera un peu plus de 500 €. En passant par le Koweit avec une escale, vous pourrez trouver des billets à presque 350 €.

EN SAVOIR PLUS > une agence de trek que l’on vous conseille 

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *