montagne altitude default

Expéditions Hiver 2019-20 : Les Polonais au Batura mi-janvier, un mini-K2 !

Piotr Tomala, chef de l’expédition polonaise au Batura, répondait hier aux questions de la radio RMF24. Il explique que leur expédition vers ce sommet du Pakistan, qui culmine à 7.795 mètres, débutera mi-janvier. Une montagne qui n’a jamais été gravie en hiver. La seule tentative « c’était il y a longtemps, une expédition autrichienne qui avait atteint un peu plus de 6.000 mètres ». Avec son équipe, il compte être « au camp de base vers le 21 ou 22 janvier ». Il faut dire que l’approche ne dure que 3 jours, contre plus d’une semaine pour le K2, leur cible de l’hiver suivant.

Reproduire les conditions du K2

L’intérêt de s’attaquer à cette montagne ? Elle reproduit les conditions du K2 : « oui c’est le même type, il y fait aussi froid, tout aussi venteux mais juste un peu plus bas ». Le K2 culmine à 8.611 mètres, près de 800 mètres plus haut que le Batura. Autre détail, il n’y aura personne au Batura. Juste eux. « Nous devons tout faire absolument nous-mêmes, c’est comme çà que nous allons opérer l’an prochain au K2 ».

Mi-décembre, les températures au camp de base du K2 oscillent entre -15 et -25°C. Au même moment, au camp de base du Batura (sensiblement plus bas), le mercure affiche tout de même entre -11 et -19°C. Mais à altitude comparable, les températures sont beaucoup plus proches. Au sommet du Batura, presque 7.800 mètres , les conditions ressemblent fort à celles du K2 à 8.000 mètres. Avec des températures ressenties de l’ordre de -60°C.

Le K2 va-t-il les attendre ?

Tomala est rassuré qu’il y ait finalement peu d’action sur le K2 cet hiver : « je préférerais que le sommet nous attende ! » confie-t-il. Seule expédition déclarée, celle menée par Mingma G souffre d’un manque de financement, elle pourrait ne jamais voir le jour. Dans le cadre de la préparation d’une équipe pour le K2 durant l’hiver 2020-2021, le programme polonais de l’himalayisme hivernal continue sa préparation. Après le Batura, il y aura la saison estivale « nous irons certainement vers un et très probablement deux 8.000 », détaille Tomala. Ce n’est qu’après ces aventures estivales que les membres de la future expédition au K2 seront connus.

Lire l’intégralité de l’interview de Piotr Tomala (en polonais), il y est aussi question de jeunes recrues et de la place de la femme dans les expéditions pour l’instant 100% masculines menées par la Pologne.

Illustration K2 © Wikipedia Maria Ly

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *