sauvetage en cours k2

Sauvetage en cours au K2 : chaque minute compte !

Deuxième vol prévu aujourd’hui au-dessus du K2 pour tenter d’apercevoir les alpinistes disparus. Des grimpeurs pakistanais sont sur place pour approcher de la zone. Chaque minute compte pour ce sauvetage engagé sur le K2.

Un premier vol assuré par les hélicoptères de l’armée pakistanaise a eu lieu hier (voir photos ci-dessous). Les Ecureuils kakis ont abordé les 7.000 mètres, qui constituent la limite de leurs capacités techniques. Ils n’ont rien trouvé de ce qu’ils cherchaient. Les trois alpinistes, Ali Sadpara, John Snorri  et Juan-Pablo Mohr, sont toujours portés disparus. Vendredi à 10h (heure locale), Sajid Sadpara (le fils d’Ali) les a laissés à 8.200 mètres environ, au niveau du Bottleneck. Ils continuaient vers le sommet, en forme et « à bon rythme ». Depuis plus de nouvelles. Après des heures passées à les attendre au Camp 3, Sajid a fini par redescendre. Il est arrivé au camp de base dans la journée d’hier.

Seconde tentative de survol aujourd’hui

Jusqu’à présent, la seconde tentative de survol n’a rien donné. Des photos ont été prises du Camp 3, elles seront examinées dans les minutes qui viennent au camp de base dans l’espoir de trouver des indices du passage des alpinistes.

Après 60 heures passées au-dessus du Camp 3, en partie aux alentours de 8.000 mètres, les chances de survie des 3 alpinistes sont minces. D’autant que les conditions sont hivernales avec des températures ressenties de l’ordre de -50°C et un vent qui dépasse les 50 km/h à 8.000 mètres. Malgré ces données objectives qui font froid dans le dos, les proches des grimpeurs comme la communauté montagnarde toute entière veulent croire à un miracle. Confiants dans l’expérience et la force des trois hommes. Une chose est sûre, l’heure tourne et chaque minute compte.  

Lire aussi : Certains bivouacs sur les plus hauts sommets du monde ont des fins heureuses. Souvenons-nous de Beck Weathers, en 1996 à l’Everest !

Sauvetage au K2 : l’attente et l’espoir

Aux quatre coins du monde, l’espoir reste entier, notamment dans les patries respectives des alpinistes recherchés. A Reykjavik, le quotidien national islandais Morgunbladid titre aujourd’hui sur « les recherches se poursuivent aujourd’hui » soulignant l’implication de leurs autorités pour accélérer les choses au Pakistan (lien en islandais). Au Chili, la presse nationale parle aussi de cette expédition. Las Ultimas Noticias consacre une double page de son édition dominicale à Juan-Pablo Mohr et aux « moyens importants déployés par le Pakistan » pour tenter de le sauver. Au Pakistan, c’est le Président en personne qui s’intéresse au sort des 3 grimpeurs. Un des trois est Ali Sadpara, un héros des montagnes pakistanaises.

Illustrations © Maria LyCC BY 2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *