Bhoutan

Le Bonheur National Brut, ce concept venu de l’Himalaya a 50 ans !

C’est le Bhoutan qui a, dès 1972, mis en avant le concept de Bonheur National Brut. Un indicateur censé remplacer le Produit National Brut. C’était il y a 50 ans et il a été affiné en court de route. Aujourd’hui, que se cache-t-il derrière cette invention venue des montagnes de l’Himalaya ? Réponse en 5 points clés.

1. Une boussole pour les décideurs

Le Bonheur National Brut n’est pas (que) un indicateur marketing. C’est un axe central de la politique de développement du pays. Une boussole privilégiée – autant que possible – aux indicateurs économiques auxquels le Bhoutan ne peut se soustraire, le pays étant lié à de nombreux partenaires à l’extérieur de ses frontières. Le pays se classe ainsi en 165ème position s’agissant de son Produit Intérieur Brut.

2. Le Bonheur National Brut n’est pas subjectif

Le développement durable d’une nation ne passe pas uniquement par la dimension économique. Une approche plus globale doit intégrer dans la notion de progrès des éléments non-économiques. Le Bonheur National Brut vise donc à mesurer ce développement des populations bhoutanaises et de leur bien-être. Il n’est pas une compilation de ressentis subjectifs issus de sondages comme on peut en voir souvent : « les populations les plus heureuses sont… ». Le classement annuel World Happiness Report se base ainsi sur un sondage demandant aux répondants de mesurer leur bonheur sur un certain nombre de critères. La version bhoutanaise approche le sujet de façon plus objective.

Lire aussi : Le Bhoutan pourrait perdre sa source principale de revenus

3. 33 critères évalués

L’indicateur se base sur 9 domaines précis. Le bien-être psychologique, la santé, l’éducation, la répartition du temps, la diversité culturelle et sa résilience, la bonne gouvernance, la vitalité de la communauté, la biodiversité et sa résilience, et le niveau de vie. Plusieurs points précis sont évalués (33) et les 9 domaines sont pondérés de manière équivalente. Pour chaque critère, les répondants ont une traduction concrète du sujet, des seuils vis à vis desquels se positionner sans ambiguïté. L’ensemble donne une note globale pour l’ensemble du pays mais identifie également des catégories de population en fonction de leur niveau de bonheur.

4. Une population largement heureuse

Au Bhoutan, environ 10% de la population entre dans la catégorie « non heureux » ou dans une terminologie plus récente « pas encore heureux ». 48% sont « juste heureux », 32% sont « considérablement heureux » et 8% sont « profondément heureux ». Les différents projets entrepris par les autorités sont tous évalués à l’aune de leur impact sur le Bonheur National Brut. Ils sont supposés viser à augmenter le % de la population dans les catégories « les plus heureuses ». En moyenne, les populations urbaines se révèlent plus heureuses que les populations rurales. Idem pour les hommes versus les femmes.

5. Une définition adaptée au développement du Bhoutan

Un questionnaire individuel vous permet de calculer votre Bonheur National Brut. On y apprend que pour contribuer à son bonheur, la dimension spirituelle est importante. Ainsi méditer occasionnellement ou souvent fera de vous un être plus heureux. Si vous avez confiance en vos voisins, une famille compréhensive et que vous dormez suffisamment, vous devriez également être plus heureux. Certains aspects de l’indicateur rentrent dans des niveaux de détails très concrets et très liés au développement du pays. Comme la qualité de l’hébergement définie comme « un toit de qualité », « des toilettes » et des « pièces non surpeuplées ». Au Bhoutan malheureusement, près de 54% de la population ne dispose pas d’un « logement de qualité » répondant à ces trois dimensions.

Lire aussi (en anglais) : Mieux comprendre le Bonheur National Brut

Illustrations © Pixabay.

4.7/5 - (8 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.