Eoliennes Sainte victoire

Le combat continue contre les éoliennes de la Sainte Victoire

C’est une montagne mythique : la Sainte Victoire, au cœur de la Provence. Ce paysage tant de fois peint par Cézanne est pourtant partiellement dégradé par 22 éoliennes géantes installées sur le versant varois. Une construction dont une association conteste la légalité. Un mince espoir subsiste de retrouver un jour le paysage intact du peintre provençal.

125 mètres de haut, les pâles qui tournent dans le vent. Les 22 éoliennes désormais propriété d’un fonds d’investissement irlandais fonctionnent d’ores et déjà. Les travaux se sont déroulés en 2020 alors même que les autorisations n’étaient pas vraiment au rendez-vous. Le 10 février 2020, le Tribunal administratif de Toulon rendait caduque l’autorisation environnementale. Ce qui n’a pas empêché les travaux de continuer, jusqu’à ce que la préfecture vole au secours du projet. Le 29 mai 2020, le Préfet du Var donnant une autorisation temporaire pour des travaux déjà en cours depuis quatre mois.

Lire aussi : Une ferme éolienne pour alimenter 34 stations de ski

Des travaux illégaux pendant plusieurs mois

Preuve de la poursuite de ces travaux pendant la période de suspension par la justice ? La mort d’un ouvrier, écrasé sous un touret, le 11 mars 2020. L’arrêté préfectoral est à son tour attaqué en justice, par la mairie d’Ollières, une des communes concernées par ces constructions. En soulignant que le Préfet n’avait pas à « entériner l’illégalité d’installation de ces éoliennes ». Arrêté également contesté en justice par l’Association Sites et Monuments qui a lancé une pétition soutenue par Monsieur Patrimoine : Stéphane Bern. Quelques 21.000 personnes l’avaient signée.  

Dans l’attente d’une décision de justice, les éoliennes de la Sainte Victoire tournent toujours.

Un démontage des éoliennes de la Sainte Victoire ?

Un possible démontage de ces éoliennes ? Rien n’est moins sûr mais l’espoir subsiste. Espoir venu de la région voisine et raconté par Midi-Libre. En Occitanie, un juge a ordonné le démontage de sept éoliennes suite à une annulation de permis de construire. En cause ? Une étude d’impact insuffisante. Une fin heureuse pour les opposants mais quelques 18 ans de procédures pour en arriver là. Au pied de la Sainte Victoire, le chemin est peut-être encore long…

Illustrations © DR

  

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *