montagne altitude default

Calculer son empreinte écologique sur la route du ski

Avoir une conscience écologique n’est pas incompatible avec prendre des vacances. Plusieurs calculateurs disponibles sur internet vous proposent de calculer votre empreinte écologique lors de votre futur départ en congés. Peut-être comptez-vous partir en vacances à la montagne cet hiver, comparatif des différents modes de transport et de leur empreinte carbone.

Nous avons pris l’exemple d’une famille de 2 adultes et 2 enfants, habitant Paris intra-muros et bien décidée à aller skier à Val d’Isère. Nous avons réalisé quatre simulations de voyage aller-retour : un trajet avion Paris – Chambéry + transfert en voiture, un trajet en train Paris – Bourg St Maurice + transfert en voiture, un voyage en bus et un voyage en voiture. Chacun de ses modes de transport présente des avantages et des inconvénients, que ce soit en termes de prix, de temps de trajet, de fatigue… Ils ne sont pas équivalents non plus s’agissant de leur impact sur notre planète.

En avion, impact violent sur la planète

Si vous décidez de partir en avion, un gros bout de l’itinéraire sera fait en un rien de temps. La suite du parcours en voiture sera assez longue mais dans un relatif confort. En revanche, votre petite famille dégagera quelques 1,62 tonnes de CO2. Soit quasiment en un seul voyage ce que la planète peut supporter par habitant si l’on envisage de stopper l’accroissement de l’effet de serre.

En voiture !

Si vous optez pour un trajet en voiture, ce sera probablement l’option la moins coûteuse pour votre famille de 4 personnes et vous serez plus autonomes. Mais le temps de parcours sera relativement long et la fatigue du conducteur et des passagers à l’arrivée ne sera pas qu’un détail. Un trajet comme celui-ci dégagera quelques 0,27 tonnes de CO2.

Vive le train !

Qui a déjà voyagé en train pour aller skier sait pertinemment que les trains ne sont pas adaptés au transport de bagages encombrants. Quand on emporte ses skis, ses chaussures, sa combinaison… les espaces bagages des TGV débordent mais qu’importe : la planète vous le rendra. Le trajet en train couvre presque la totalité du parcours puisqu’il vous emmène jusqu’à Bourg Saint Maurice. Restent quelques kilomètres en voiture. Et un total de seulement 0,03 tonne de CO2 dégagées par votre voyage.

Et le bus ?

En partant à 22h30, vous serez arrivés à destination le lendemain matin un peu avant 9h. Les prix sont plus avantageux que le train mais les problèmes de bagages restent entiers. Votre dégagement de CO2 quant à lui, est moindre qu’en voiture, aux environs de 0,15 tonnes de CO2 pour l’ensemble de la famille.

 

 

EN SAVOIR PLUS > Calculez votre impact… 
3.5/5 - (4 votes)

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.