chutes de séracs

Chutes de séracs dans le Massif du Mont-Blanc

Quand des séracs du glacier de la Charpoua chutent, ils ne font pas semblant. Plusieurs dizaines de milliers de mètres cubes de glace se sont ainsi déversés en contrebas. Une partie des débris est même arrivé jusqu’à la Mer de Glace. Les cassures du glacier se sont produites quelque part entre 2.600 et 2.800 mètres. Le tout à dégringoler sur plusieurs centaines de mètres.

Ces images ont été filmées début septembre par Benjamin Lehmann. Cet événement n’a heureusement pas fait de victime.

Les chutes de séracs : un phénomène classique

Les chutes de séracs sont des phénomènes normaux de la vie d’un glacier même si les effets du réchauffement peuvent sous certaines conditions en accélérer la fréquence. Elles sont moins prévisibles que des avalanches classiques et peuvent être tout aussi dévastatrices. Voici des images plus anciennes et assez impressionnantes d’un autre sérac dans la vallée voisine du glacier d’Argentière.

Lire aussi : l’Atlas des Glaciers disparus de Sylvain Coutterand

Illustration (c) Aiguille.

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *