chasseurs de loups

Chasseurs de loups : les autorités les récompensent !

En France, tout abattage de loup en dehors des quelques exceptions prévues par la loi est purement et simplement illégal. L’animal est protégé et s’y attaquer est un délit passible de poursuites. Il n’en va pas de même ailleurs dans le monde.

Dans le Nord-Ouest du Canada, les canidés sont nombreux et loin d’être en danger d’extinction. La politique des autorités en matière de gestion des loups est donc bien différente. Car dépourvu de prédateur, le loup causerait des dommages à l’équilibre des écosystèmes. Premières victimes : les caribous !

Trop de loups, plus assez de caribous

Aux confins des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, dans une région quasi-déserte, les caribous se font de moins en moins nombreux. Les troupeaux ont atteint leur niveau le plus bas depuis bien longtemps et le fautif rode en meute. On comptait là plus de 600.000 caribous au milieu des années 1980. Aujourd’hui, ils sont moins de 30.000 et la baisse s’accélère. Le recul du nombre de caribous a d’autres impacts en cascade sur la biodiversité et l’équilibre du milieu. Les autorités ont donc décidé de réguler les populations de loups. Comprendre : d’en tuer une bonne quantité. L’idée est de réduire la population de canidés dans cette région de 60 à 80% pour laisser une chance de survie aux caribous.

Lire aussi : Les loups sont de retour !

770 Euros par loup abattu !

Chaque année, les chasseurs de la région sont mis à contribution pour tuer des loups. Ils sont d’ailleurs motivés par des primes de l’ordre de 1.200 CAD par loup abattu (environ 770 Euros). En fin de saison de chasse, ce sont les autorités qui prennent le relais pour arriver au quota de canidés à éliminer. Les garde-chasses prennent alors la voie des airs. L’hélicoptère permettant d’atteindre les bêtes cachées dans les lieux les plus retirés. Dans le même temps, les autorités réfléchissent à d’autres moyens de pérenniser les populations de caribous. Comme la protection de leurs aires de mise bas.

Des formations pour les chasseurs de loups

Où se trouvent les loups ? Comment les atteindre ? Comment les abattre en respectant les règles locales ? Notamment en répandant le moins de sang possible dans la nature ? Comment préparer un piège ? Comment dépecer l’animal et bien découper la peau ? Autant de sujets à aborder dans des ateliers de formation offerts aux chasseurs. Grâce à ce programme, quelques 85 loups ont pu être abattus en 2020, près de 60% de la cible fixée par les autorités (en anglais) .  

Illustrations © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *