loup du canada

Le sort incertain des loups du Parc Alpha dans une région dévastée

Les intempéries qui ont frappé les Alpes Maritimes en début de week-end ont fait de nombreux dégâts et victimes. Au milieu de cette catastrophe humaine indiscutable, trois meutes de loups…

MISE A JOUR 06/10/20 : La mort d’un loup arctique est confirmée. Certains enclos seraient intacts. Plusieurs loups errants ont été photographiés sur des routes à proximité du Parc Alpha.

Depuis l’été dernier, des loups blancs arctiques avaient rejoint les pensionnaires du Parc Alpha. Leurs lointains cousins, loups noirs du Canada (photo illustration) et loups gris d’Europe, étaient déjà là depuis plusieurs années. Installé sur les bords du Boréon, sur les hauteurs de Saint Martin de Vésubie, ce parc permettait aux visiteurs de découvrir trois meutes de loups dans de grands enclos. Mais cette région a été violemment touchée par les intempéries de la fin de semaine dernière. Les cours d’eau du secteur ont vu leurs niveaux monter vertigineusement et tout emporter sur leurs passages.

Le Parc Alpha touché

La Préfecture des Alpes Maritimes a précisé que le Parc Alpha avait été touché. Plusieurs loups auraient été aperçus en liberté par un hélicoptère qui survolait la zone. Aucun bilan précis à ce stade pour la vingtaine de loups du parc puisque la zone est encore grandement inaccessible en ce début de semaine. Nice-Matin titrait hier « Des craintes que les loups soient morts » alors que le Syndicat mixte pour le développement du secteur expliquait hier soir l’absence de certitudes. « Nous ne savons pas à l’heure actuelle quel est l’état réel du Parc Alpha. C’est là, la certitude de ce soir. ». De son côté l’Office Français de la Biodiversité indiquait dimanche la destruction du parc et la mort d’au moins un de ses pensionnaires. Précisant également que les bêtes ne risquaient pas de s’en aller bien loin. Habituées à la captivité, elles allaient probablement rester à proximité en attendant d’être nourries.

Le Mercantour et le loup, une longue histoire

Qu’ils aient pu s’échapper pour se sauver des eaux ou qu’ils aient été pris au piège, nul ne sait actuellement. Cette région, aux portes du Parc National du Mercantour, a une histoire toute particulière avec le loup. C’est là que le canidé était réapparu dans les années 1990, probablement venu de l’Italie voisine. Peu à peu, il s’était installé dans le parc et en avait fait un point de départ pour reconquérir le territoire français . Eradiqué au début du XXème siècle, le loup revient sur le territoire français non sans créer de nombreux remous. Les heurts entre éleveurs (victimes d’attaques sur leurs troupeaux) et militants écologistes (poussant pour le retour du loup) sont monnaie courante. Le sujet est très sensible, notamment dans les régions où le loup est le plus présent, comme dans certaines vallées alpines.

Ci-dessous, les loups du Parc Alpha avant la catastrophe de ce week-end.

Illustrations un loup du Canada, une espèce présente au Parc Alpha © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *