bouquetins mercantour

19 bouquetins de Savoie déplacés dans le Mercantour !

Initiative étonnante dans les Alpes, un groupe de 19 bouquetins a été déménagé depuis le Parc de la Vanoise jusqu’au Parc du Mercantour. Le parc parle de « translocation de bouquetins » ! Mais pourquoi un tel mouvement ?

Dix femelles et neuf mâles ont été prélevés il y a quelques semaines sur les pentes du Parc National de la Vanoise. Notamment du côté de Champagny en Vanoise et Modane. Equipés d’un capteur GPS, ils ont pris la route sur plus de 400 kilomètres en direction du Sud. Dans leur nouvel environnement, les bouquetins se font plus rares qu’en Vanoise. Dans le grand ensemble composé du Mercantour et du parc transfrontalier de l’Argentera (Italie), on en dénombre environ 1.200. En Vanoise, il y en aurait plus du double. Mais ce n’est pas le seul problème.

Lire aussi : Ailleurs, on chasse certains bouquetins pour aider à leur conservation…

Les bouquetins du Mercantour manquent de diversité génétique

Ce qui pèse sur la survie de l’espèce dans la région, c’est la trop faible diversité génétique. Fondée sur un nombre trop réduit de spécimen, la population de bouquetins du Mercantour est plus fragile. Sur le long terme, accroitre la diversité génétique des animaux, c’est leur permettre de mieux « résister aux aléas futurs ». Plus « plus cette diversité est importante, plus les chances pour une population de survivre à des perturbations seront élevées » explique-t-on au Parc National du Mercantour.

Au moins 19 individus déplacés

Ce sont au moins 19 individus qui ont fait l’objet de cette “translocation” puisque certaines femelles étaient en gestation au moment du transfert. Elles pourraient donc prochainement mettre bas dans leur nouvel environnement. Un bataillon de vétérinaire est venu renforcer les guides des deux parcs pour organiser cette capture d’ampleur. Les animaux ont voyagé en camion de nuit pour se voir relâchés au petit matin. Les pompiers de Savoie ont également prêté main forte au dispositif mis en place, certains étant spécialisés dans le secours animalier. Les lâchers ont eu lieu dans la Vallée de la Vésubie. Dans le cadre d’un programme de science participative, le Parc du Mercantour permet aux promeneurs de contribuer à l’observation des bouquetins dans leur milieu. Une manière ludique et ouverte à tous de participer à la conservation de l’animal.

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *