ressaut hillary

Petite histoire de la disparition du Ressaut Hillary (Everest)

<< Le mur rocheux de douze mètres est presque vertical et sans prises de mains évidentes. Une longueur délicate, mais le problème n’est pas topographique. (…) ce mur aurait représenté un problème fascinant pour les grimpeurs d’un week-end. A environ 8.800 mètres, c’est une toute autre affaire. Ils ont abandonné leur première bouteille à oxygène, mais portent encore neuf kilos d’oxygène et un appareil encombrant. Ils ont mis le débit à trois litres par minute, suffisant pour surmonter l’arête, mais pas vraiment pour un passage d’escalade difficile. >> Everest 1953, Mick Conefrey, Editions Nevicata.

Voici une description toute simple du Ressaut Hillary, du nom d’Edmund Hillary, le premier à l’avoir franchi en mai 1953. Cette difficulté technique est la dernière de l’ascension de la plus haute montagne de la planète. Aujourd’hui encore, elle représente un passage délicat, à 8.790m. Quoique…

ressaut

Suite aux violents séismes qui ont secoué le Népal en 2015, l’Everest a été déserté. A la reprise des ascensions en 2016, le bruit court que cette ultime difficulté n’existe plus. Plusieurs sherpas et des alpinistes étrangers l’ont tour à tour affirmé. Mais les géologues étaient formels. « Impossible ! », au niveau de l’Everest, l’intensité du séisme n’était pas suffisante pour défigurer la montagne. Il a pu déclencher des avalanches comme ce fut le cas plus bas dans la voie mais guère plus.

Alors, il a disparu ?

Ce n’est que cette année (à la fin de la saison d’ascensions du printemps 2017) que la vérité a été faite. Le ressaut Hillary est toujours en place. Quelques rochers ont bougé alentours et l’enneigement de saisons 2016 et 2017 a quelque peu modifié sa physionomie mais il est toujours là. Le grimpeur anglais David Hamilton décrivait en mai 2016 : « en 30 à 40 minutes nous parvînmes à gravir l’arête jusqu’au sommet. Dans une saison ‘normale’, cette partie aurait été de l’escalade, mais cette année, c’était complètement couvert de neige. Le Ressaut Hillary était méconnaissable, enterré sous une épaisse couche de neige ». Les alpinistes ont donc contourné le ressaut par la partie enneigée sur sa gauche, bien plus aisée, d’où la confusion.

Confirmation au printemps prochain avec la reprise des ascensions !

 

Un tweet de l’époque pour conclure avec un sourire…

 

EN VOIR PLUS > Petit passage au Ressaut Hillary

Illustrations : Dernier Camp (c) by Tirthakanji / Ressaut Hillary (c) by Debasish biswas kolkata.

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *